Le froid polaire sévit toujours sur le nord-est des Etats-Unis

le
0
TEMPÊTE HIVERNALE DANS LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS
TEMPÊTE HIVERNALE DANS LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS

NEW YORK (Reuters) - La neige et le froid ont continué à sévir vendredi sur le nord-est des Etats-Unis, perturbant des milliers de liaisons aériennes, paralysant des axes routiers et entraînant la fermeture d'écoles et de services publics.

Cette première tempête hivernale de l'année a frappé une large portion du pays, de Washington à Portland, dans le Maine. A Boston, il est tombé 45 cm de neige. A New York, on relevait vendredi soir 15 cm de neige à Manhattan, dix de plus dans certains quartiers du Queens.

Sous l'effet de masses d'air en provenance de l'Arctique, le mercure a chuté. On attendait dans la nuit -20°C à Boston et -16°C à New York, bien en deçà des normales saisonnières.

La température la plus basse relevée aux Etats-Unis vendredi, hors Alaska, a été de -38°C à Embarrass, dans le Minnesota.

"Les températures ce soir et demain devraient être extrêmement basses, dangereusement basses", a déclaré vendredi le gouverneur du Massachusetts Deval Patrick en insistant: "Ce sont des conditions dangereuses."

A Byron, dans l'ouest rural de l'Etat de New York, une septuagénaire souffrant de la maladie d'Alzheimer est morte de froid après être sortie sans vêtements suffisamment chauds. A Philadelphie, un employé de la ville a été mortellement écrasé par l'effondrement d'un monticule sur lequel il travaillait.

Les services sociaux de New York ont renforcé leur niveau d'alerte pour venir en aide aux sans-abris particulièrement exposés au froid.

Dans la seule journée de vendredi, près de 3.500 vols ont été annulés dans les aéroports de la région, et 12.400 victimes de retard. Les aéroports de Philadelphie et de Newark sont les plus touchés.

Le siège des Nations unies, les tribunaux fédéraux du New Jersey mais également des écoles de New York et l'université de la ville sont restés fermés.

Plusieurs centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux à Washington ont été autorisés à travailler de chez eux ou à prendre une journée de repos en raison de la tempête.

La vague de froid est descendue jusqu'à la Nouvelle-Orléans, où le mercure est tombé à un inhabituel 2°C, ce qui a conduit les autorités à ouvrir des centres d'hébergement d'urgence pour les sans-abri.

Elizabeth Dilts et Victoria Cavaliere, avec Scott Malone à Boston; Eric Faye et Henri-Pierre André pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant