Le froid en Europe rend les marchés agricoles fébriles

le
0
(Commodesk) Les marchés agricoles réagissent depuis mardi aux inquiétudes que fait peser sur les cultures la vague de froid en Europe. Dans l'ouest du continent, les cultures d'hiver ont atteint un stade végétatif beaucoup plus avancé que la moyenne pour cette période de l'année en raison de températures particulièrement douces depuis le début de la saison. L'arrivée du gel risque donc d'occasionner des pertes, en particulier sur le blé et le colza. En France par exemple, les températures sont attendues dans les prochains jours sous les -10° dans certaines régions de l'est du pays. L'ensemble du continent est touché, y compris en Ukraine ? grand exportateur de blé et de colza - où les températures descendraient localement sous les -30°, à une période tardive.

Autre facteur de hausse des prix : la Russie pourrait décider prochainement la mise en place de taxes à l'exportation du blé pour sécuriser son approvisionnement local. Les cours du blé à Paris atteignent ainsi 218 euros la tonne ce mercredi après-midi, soit une hausse de 5% depuis le début de la semaine et un plus haut depuis le printemps dernier.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant