Le frelon asiatique, un fléau que le gouvernement veut éradiquer

le
0
À l'instar des OGM, des pesticides et du parasite Varroa, le frelon asiatique participe activement à la réduction des populations d'abeilles.
À l'instar des OGM, des pesticides et du parasite Varroa, le frelon asiatique participe activement à la réduction des populations d'abeilles.
Hautement préjudiciable aux abeilles, le frelon asiatique vient d'être classé espèce envahissante et nuisible.
Des vidéos de lui en plein action sont disponibles sur la Toile. Sur le site de partage de vidéos Youtube, on peut notamment le voir tailler en pièces des dizaines d'abeilles en un temps record. Au même titre que les OGM, les pesticides ou encore le parasite Varroa, le frelon asiatique ne contribue pas peu à la diminution constante des effectifs des apidés, dont il faut rappeler que s'ils disparaissaient, les conséquences pour l'espèce humaine et la biodiversité dans sa globalité seraient absolument dramatiques.
Introduit accidentellement sur le territoire national au milieu des années 2000, le frelon asiatique a depuis « colonisé » la majorité des départements français (« dont tous les départements du sud de la Loire et les Alpes-Maritimes », détaillent nos confrères du site Internet Actu-environnement.com). Et si ses dommages diffèrent selon les zones qu'ils ont investies, nombreux étaient les apiculteurs et les associations de protection de l'environnement qui réclamaient un statut spécifique pour cet insecte hors norme.
C'est chose faite depuis avant-hier puisque les ministres de l'Agriculture et de l'Écologie Stéphane Le Foll et Delphine Batho ont annoncé le classement du Vespa velutina ? c'est le nom scientifique du frelon asiatique ? en espèce exotique envahissante et nuisible à l'apiculture. Une mesure évidemment
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant