Le Franco-Marocain victime d'homonymie a été innocenté

le
0
Accusé de trafic de stupéfiants, Rachid Alamin a été emprisonné pendant cinq mois au Maroc. Son homonyme, déjà condamné par le passé pour des faits similaires, reste introuvable.

Après cinq mois d'emprisonnement à Tétouan, au nord du Maroc, le jeune Franco-Marocain Rachid Alamin, qui a été victime d'une homonymie, a été libéré vendredi. «Après plusieurs reports, l'audience a été présidée par un nouveau juge qui a décidé de libérer Rachid», a confirmé auprès de l'Agence France-presse son avocat, Me Mohsin Ahamdanech.

Rachid Alamin, marié et père de deux enfants, avait été arrêté le 20 novembre 2011 à la douane de l'aéroport de Tanger, alors qu'il venait voir de la famille, selon son ami Rémi Lambré, responsable de son comité de soutien. Ce Franco-marocain vivant près de Lille, dans le nord de la France, avait ensuite été incarcéré à Tétouan car «un homme portant le même nom, connu des forces de police, avec la même orthographe, a réalisé un trafic de stupéfiants entre la Belgique et le Maroc durant l'été 2009», avait affirmé son comité de soutien, qui dénonçait une incarcération «sans aucune preuve». Selon R

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant