Le Franco-algérien Adlène Hicheur expulsé par le Brésil

le
0
    RIO DE JANEIRO, 16 juillet (Reuters) - La justice 
brésilienne a expulsé Adlène Hicheur, un scientifique 
franco-algérien condamné en France pour association de 
malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, a 
annoncé vendredi soir le ministère de la Justice. 
    Dans un communiqué, le ministère explique que la décision a 
été prise "dans l'intérêt de la nation", sans donner davantage 
de précisions. 
    Selon la presse locale, Adlène Hicheur a été expulsé vers la 
France mais un porte-parole du ministère brésilien de la Justice 
n'a pas confirmé cette information. 
    Le physicien a été condamné en 2012 à cinq ans de prison 
dont un avec sursis pour avoir préparé en 2009 un attentat en 
France lors de conversations sur internet avec un islamiste basé 
en Algérie. 
    Titulaire d'un doctorat, Adlène Hicheur travaillait au 
moment des faits au Centre européen de recherche nucléaire 
(Cern) à Genève et échangeait avec un membre d'Al Qaïda au 
Maghreb islamique (Aqmi), Moustafa Debchi. 
    Il a été libéré peu de temps après sa condamnation, sa 
période de détention préventive ayant couvert une grande partie 
de sa peine, et a rejoint le Brésil en 2013 où il a enseigné à 
l'Université fédérale de Rio de Janeiro. 
 
 (Stephen Eisenhammer,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant