Le Français qui sème le trouble chez Cameron

le
0
Les SMS de Frédéric Michel, lobbyiste du groupe Murdoch, mettent en cause un ministre dans l'enquête sur les pratiques des médias anglais.

Il confie être «un adepte compulsif des SMS»: il en a envoyé 799 en quelques mois au conseiller spécial du ministre britannique de la Culture, qui lui en a adressé lui-même 258 - sans compter 158 courriels et 191 coups de fil. Le Français Frédéric Michel, lobbyiste du groupe News Corp de Rupert Murdoch, et l'ex-conseiller Adam Smith témoignaient tous deux jeudi devant la commission judiciaire Leveson sur les pratiques des médias en Grande-Bretagne créée par David Cameron. Cette intense correspondance met dans l'embarras Jeremy Hunt, ministre du gouvernement Cameron, cible d'appels à la démission de l'opposition depuis un mois, après celle déjà survenue d'Adam Smith, qui a admis être «allé trop loin» dans l'interprétation des positions de son patron. Elle avait pour objet principal le projet d'OPA début 2011 du groupe News Corp sur les 60% du capital du bouquet de télévision satellitaire BSkyB qu'il ne possédait pas encore - abandonné depuis.

Au long de ces

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant