Le Français Haroche et l'Américain Wineland Nobel de physique

le
0
SERGE HAROCHE ET DAVID WINELAND, PRIX NOBEL DE PHYSIQUE
SERGE HAROCHE ET DAVID WINELAND, PRIX NOBEL DE PHYSIQUE

par Niklas Pollard et Anna Ringstrom

STOCKHOLM (Reuters) - Le prix Nobel de physique 2012 a été attribué mardi au Français Serge Haroche et à l'Américain David Wineland pour des travaux sur la physique quantique qui pourraient ouvrir la voie à une révolution informatique mondiale.

Serge Haroche et David Wineland, tous deux âgés de 68 ans, ont trouvé un moyen de manipuler les plus petites particules de matière et de lumière pour étudier des comportements anormaux qui ne pouvaient jusqu'à présent être abordés que sous forme d'équations ou de manière théorique.

Ces travaux ont notamment porté sur le fait qu'un objet peut se comporter comme s'il se trouvait à deux endroits différents en même temps, un succès salué par d'autres scientifiques comme relevant de la "science fiction" et qui pourrait se traduire de manière concrète par la création d'ordinateurs beaucoup plus rapides et puissants.

"Les lauréats du Nobel ont ouvert la voie a une nouvelle ère d'expérimentation de la physique quantique en faisant la démonstration de l'observation des particules quantiques individuelles sans les détruire", a souligné le comité Nobel.

"L'ordinateur quantique modifiera peut-être au cours de ce siècle notre vie quotidienne aussi radicalement que l'a fait l'ordinateur classique au siècle dernier."

L'attribution du Nobel à Serge Haroche et David Wineland a été applaudi dans les milieux scientifiques.

SCIENCE FICTION

"Le prix Nobel attribué cette année récompense l'une des expérimentations les plus extraordinaires sur un des aspects les plus étranges de la mécanique quantique", a dit Jim al Khalili, professeur de physique à l'Université du Surrey, en Angleterre.

"Il y a encore une ou deux décennies, certains de ces résultats relevaient de la science fiction ou, au mieux, de l'imagination un peu folle de physiciens quantiques. Wineland et Haroche ont (...) ouvert la voie à de nouvelles technologies auxquelles on n'osait même pas rêver il n'y a pas si longtemps."

Les chercheurs rêvent depuis longtemps de construire des "ordinateurs quantiques" qui utiliseraient ce système de calcul mathématique - ce qui les rendrait capables de faire des calculs beaucoup plus complexes et de contenir bien plus de données qu'un ordinateur contemporain classique.

Mais pour y parvenir, il faut d'abord apprendre à maîtriser le fonctionnement des particules individuelles.

"Ces particules individuelles ne sont pas faciles à isoler de l'environnement qui les entoure, et elles perdent leurs propriétés quantiques mystérieuses dès qu'elles interagissent avec le monde extérieur", a souligné le comité Nobel.

"Grâce aux méthodes ingénieuses de leur laboratoire, Haroche et Wineland, ainsi que d'autres groupes de recherche, ont réussi à mesurer et à contrôler des états quantiques très fragiles, que l'on ne pensait jusqu'alors pas pouvoir soumettre à une observation directe. Ces nouvelles méthodes ont permis d'étudier, de contrôler et de compter les particules."

L'une des réussites les plus spectaculaires des deux chercheurs est d'avoir réussi à étudier grâce à un rayon laser une particule élémentaire qui se comporte comme si elle se trouvait à deux endroits simultanément, un comportement connu sous le nom de "superposition".

ACCÉLÉRATION DU CALCUL

Cette découverte pourrait avoir une application informatique en permettant, par exemple, à un ordinateur de calculer beaucoup plus rapidement une route optimale pour un individu.

Là où un ordinateur traditionnel compare toutes les routes pour choisir la plus courte, un ordinateur quantique pourrait la calculer instantanément en faisant comme si l'individu en question parcourait toutes les routes simultanément.

Serge Haroche, qui partagera avec son co-lauréat la récompense de huit millions de couronnes suédoises (929.000 euros), s'est dit "assez ahuri par ce qui arrive".

"On a beau se dire que c'est dans l'ordre du possible, on ne s'y attend pas vraiment et c'est très surprenant", a-t-il dit à Reuters. "Je suis très content pour les gens avec qui j'ai travaillé et je suis très content de partager le prix avec David Wineland qui est un collègue proche et un ami, c'est vraiment pour moi une combinaison extraordinaire", a-t-il ajouté.

Serge Haroche a dit espérer que ce prix lui offrira une tribune "qui me permettra de partager des idées pas seulement dans ce domaine de recherche, mais pour la recherche en général, la recherche fondamentale".

Le prix Nobel de physique est le deuxième attribué cette semaine après celui de médecine, qui est allé lundi au Japonais Shinya Yamanaka et au Britannique John Gurdon pour leurs travaux sur la transformation des cellules adultes en cellules souches.

Le prix Nobel de littérature sera attribué jeudi. Viendront ensuite le prix Nobel de la paix, qui sera annoncé à Oslo vendredi, puis celui d'économie, le 15 octobre.

Avec Nicholas Vinocur à Paris, Pascal Liétout et Tangi Salaün pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant