Le français DCNS remporte un contrat géant de sous-marins à 34 milliards d'euros en Australie

le
0
Les sous-marins australiens Collins, qui seront bientôt remplacés, dans les eaux australiennes en mars 2015.
Les sous-marins australiens Collins, qui seront bientôt remplacés, dans les eaux australiennes en mars 2015.

Le constructeur naval militaire français a été retenu par Canberra pour la construction de ses douze futurs sous-marins océaniques.

Les Japonais étaient partis favoris, rapidement talonnés par l’allemand TKMS, et c’est au final le français DCNS que l’Australie a retenu mardi… avril pour ses douze futurs sous-marins océaniques. Le budget de ce programme de défense présenté comme le plus important de l’histoire du pays est estimé à 50 milliards de dollars australiens, soit 34,3 milliards d’euros, comprenant la conception, les transferts de technologie, la production, le système de combat et la maintenance pendant vingt-cinq ans.

« Les recommandations lors du processus d’évaluation des offres (…) ont été sans équivoque : l’offre française est la plus à même de répondre aux besoins uniques de l’Australie », a déclaré le premier ministre australien Malcolm Turnbull, devant les chantiers navals d’Adelaïde, en Australie méridionale. « Ces sous-marins seront les plus sophistiqués du monde, et ils seront construits ici, en Australie », a ajouté M. Turnbull.

Les négociations exclusives entre DCNS et le gouvernement australien vont maintenant débuter pour définir les modalités de ce programme d’une durée de cinquante ans. Elles devraient s’achever au début de l’année 2017, la mise en service du premier sous-marin étant prévue en 2030. Ces bâtiments remplaceront la flotte actuelle des six sous-marins Collins.

Fabriqués à Adelaïde

Le processus de sélection avait démarré en février 2015. Le futur sous-marin, dérivé du Barracuda français mais qui aura une propulsion diesel et non nucléaire, sera fabriqué dans l...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant