Le FPR pour une nouvelle candidature de Kagame au Rwanda

le , mis à jour à 16:54
0

KIGALI, 15 juin (Reuters) - Le Front patriotique rwandais (FPR), auquel appartient le président Paul Kagame, s'est prononcé lundi en faveur d'une réforme constitutionnelle qui l'autoriserait à briguer un troisième mandat. Au Burundi voisin, l'annonce de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat a donné lieu à une vaste mobilisation de l'opposition, qui parle d'une violation de la Constitution. De telles manifestations semblent peu probables au Rwanda, où Paul Kagame tient solidement les rênes du pouvoir selon les analystes. Une pétition invitant le Parlement à réformer la Constitution, qui limite pour le moment l'exercice présidentiel à deux mandats, a été signée par 3,6 millions de Rwandais, mais la presse parle de pressions. Le chef de l'Etat, réélu triomphalement en 2010, a jugé en avril le peuple rwandais en droit de modifier la loi fondamentale dans la mesure où il en est l'inspirateur. Ses détracteurs lui reprochent de faire peu de cas des règles démocratiques. A l'étranger en revanche, on applaudit les progrès accomplis en faveur du développement du pays depuis le génocide de 1994. "En accord avec les souhaits des Rwandais et ceux des membres du parti qui se sont récemment exprimés, nous estimons que la Constitution doit être amendée", dit le FPR dans un communiqué diffusé après son congrès organisé ce week-end. (Clement Uwiringiyimana, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant