Le foyer (re)doré de l'Opéra Comique

le
0
Le petit théâtre parisien a restauré son foyer, grâce au World Monuments Fund. De quoi redécouvrir le style pompier.

Difficile d'imaginer plus pompier que le foyer de l'Opéra Comique, dans lequel les spectateurs viennent déambuler pendant l'entracte. Stucs travaillés, marbres de Sarrancolin, lustres Christofle en bronze doré, lambris en acajou encadrent des décors peints à la gloire de la musique et la République. Hier, la direction du petit théâtre à l'italienne, datant du XIXe siècle, a dévoilé les résultats de six mois de restauration. Les décors, rafraîchis, sont désormais lisibles, 100 ans de tabagisme et de dégradation naturelle ayant été effacés. On reconnaît désormais - ou on découvre - le style du peintre Albert Maignan, qui a décliné sur les murs quelques grandes scènes d'opéras-comiques fameux en 1898, identifiables grâce à leur refrain.

Il ne restera plus, pour parachever la restauration, qu'à accrocher des grands rideaux en soie rouge et or,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant