Le fort Queyras, un bijou médiéval du XIIe siècle est à vendre

le
2

Situé à 1400 mètres d’altitude, l’édifice est classé monument historique. Le prix affiché pour se l’acheter : 2,8 millions d’euros. Soit le prix d’un petit hôtel particulier parisien.

Voici une jolie opportunité de s’offrir une tranche d’Histoire. Fort Queyras - autrefois appelé Château-Queyras - a été fortifié par Vauban dans les années 1690. Il a été inscrit à l’inventaire des Monuments historiques en 1948. Aujourd’hui, un grand drap flotte, accroché sur l’une des façades du château, dévoilant le numéro de téléphone des deux propriétaires, un père et son fils. «Château forteresse Delphinal du XIIIe siècle, fortifié par Vauban. Emblème régional, à proximité de la frontière Italienne dans les Hautes-Alpes», peut-on lire sur l’annonce rédigée par une agence locale.

Prix affiché: 2,8 millions d’euros. Un prix un tantinet élevé pour ce château de 2000 mètres carrés, si l’on tient compte de la position géographique du bien. «Ce tarif ne veut rien dire, il faut trouver la bonne personne qui achète. Mais je ne savais pas qu’il se trouvait sur ce site internet», explique Roland Marty, le propriétaire, au Dauphiné Libéré. «Ce» site internet, c’est Le Bon Coin, qui a publié une annonce concernant ce bien. Selon le propriétaire, la présence de son château sur le site est complètement déplacée! Pourquoi? Parce que selon lui, Le Bon Coin est un fourre-tout un peu indigeste, et pas très fiable... «Un Fort comme celui-ci n’a pas sa place sur un tel site où on peut acheter des vélos ou n’importe quoi d’autre», explique-t-il au quotidien régional.

2 acheteurs sur les rangs

Il reste que ce magnifique château ne tombe pas sous le feu des clics. Il intéresse assez peu les internautes. «Les coups de téléphone sont très, très rares, confie au journal un professionnel dont l’agence immobilière a mis en ligne l’annonce. On se sert du net pour essayer de vendre. Une vente comme celle-ci est une exception. C’est un gros poids financier pour un possible acheteur. Ce n’est pas évident de trouveur preneur.» Seules deux personnes sont actuellement sur les rangs pour acheter ce château qui est en vente depuis près d’un an.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le mercredi 10 juin 2015 à 10:15

    en Espagne, on en aurait fait un superbe Parador. Mais on est en France..

  • lsleleu le mardi 9 juin 2015 à 23:02

    A vendre àun Chinois riche .