Le Ford B-Max enlève le centre

le
0
Pour pouvoir s'installer plus aisément à bord de son petit monospace, la marque américaine l'a privé de montant central. L'exercice est réussi, tout comme le reste de la voiture.

Supprimer un élément de la carrosserie d'un véhicule n'est pas chose aisée, car la plupart participent tous à sa rigidité. Les automobiles actuelles ont depuis longtemps abandonné le pur châssis porteur sur lequel on greffait une coque, qui, avant-guerre, était parfois réalisée à façon. Quant aux cabriolets, leurs structures sont énormément renforcées, avec pour conséquence un poids souvent plus important que celui de la berline dont ils sont issus. Même si les réalisations actuelles seront de plus en plus souvent conçues et fabriquées à partir de plate-forme communes, la carrosserie reste un élément porteur auquel il est toujours délicat de toucher. Les voitures privées de montant central (le montant B dans le langage des professionnels) sont rares. Citons parmi les modèles actuels la Mazda RX-8 et la Mini Clubman.

Le Ford B-Max enlève le centre
Le Ford B-Max enlève le centre

Les choses se compliquent encore quand il s'agit d'une voiture haute, ce qui n'est pas le cas de la petite anglaise ou du coupé japonai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant