Le football risque d'être une victime collatérale du scandale VW

le
0

par Rene Wagner et Karolos Grohmann BERLIN, 24 septembre (Reuters) - Le football allemand pourrait à son tour subir les répercussions du scandale Volkswagen VOWG_p.DE , le constructeur automobile injectant chaque année des centaines de millions d'euros dans la Bundesliga. Volkswagen est en pleine tourmente depuis qu'il a admis avoir triché lors des tests sur les émissions polluantes de ses véhicules diesel aux Etats-Unis, ce qui l'expose potentiellement à des pénalités de 18 milliards de dollars (16 milliards d'euros). Sa capitalisation boursière a fondu d'environ un tiers lundi et mardi et le président de son directoire, Martin Winterkorn, a été contraint à la démission mercredi. ID:nL5N11T1LR Pour les experts du marketing sportif, Volkswagen, qui a déjà provisionné 6,5 milliards d'euros, pourrait être tenté de réduire ses partenariats dans le sport au vu des sommes qu'il s'apprête à devoir débourser en raison du scandale. En première ligne se trouve le club de football du VfL Wolfsbourg, la ville bâtie autour de Volkswagen. On estime que le constructeur investit chaque année 100 millions d'euros dans ce club, tenant du titre de la Coupe d'Allemagne et qualifié cette saison pour la Ligue des Champions. Via sa filiale bavaroise Audi, Volkswagen est aussi présent au capital du Bayern Munich, champion en titre et géant du football allemand, et du promu Ingolstadt. Il est encore partenaire officiel de la Coupe d'Allemagne. Volkswagen dispose aussi de contrats de "sponsoring" avec plus d'une dizaine d'autres clubs de première et deuxième divisions, dont le Hambourg SV, Schalke 04 et l'Eintracht Braunschweig. Martin Winterkorn siège lui-même au sein du conseil de surveillance du Bayern Munich. "La pression financière pour économiser de l'argent est bien présente", souligne Jürgen Pieper, expert du secteur automobile chez Bankhaus Metzler, interrogé par Reuters. "Il est tout naturel de regarder du côté de ce secteur (du sponsoring sportif)." NE PAS ENDOMMAGER DAVANTAGE LA MARQUE Ce point de vue est partagé par Simon Chadwick. Ce professeur de marketing et d'économie du sport à l'université de Coventry prédit que les accords conclus dans le monde sportif vont rapidement être examinés à la loupe à mesure que Volkswagen va devoir mettre de l'argent de côté. "Il est facile d'imaginer qu'ils vont maintenant chercher à supprimer certains coûts et le sport va inévitablement se retrouver sous le feu des projecteurs", dit Simon Chadwick. "Si les chiffres qui circulent sont exacts (au sujet des sommes provisionnées par Volkswagen), cela aura des répercussions sur les performances financières et la gestion de cette activité." Directeur de l'Institut allemand du marketing sportif, Andre Bühler abonde dans ce sens: "Quand une entreprise est confrontée à des difficultés financières alors le budget marketing est au sommet de la liste des choses superflues." Fervent amateur de football, Martin Winterkorn a pesé de tout son poids ces dernières années pour que le constructeur signe des partenariats commerciaux dans le football malgré les réticences de l'ex-président du conseil de surveillance Ferdinand Piëch. "Il y a déjà une pression publique pour réduire la voilure", dit Jürgen Pieper. "J'imagine que Volkswagen va se montrer un peu plus prudent de ce point de vue." Aux yeux de ces experts, il paraît toutefois difficilement envisageable que Volkswagen abandonne le VfL Wolfsbourg, dont l'image est celle d'un club d'ouvriers. "L'une des choses que permet le football est de se rapprocher des supporters et de créer un lien avec des gens qui au bout du compte achèteront vos voitures", affirme Simon Chadwick. "L'autre argument est que VW est si profondément ancré dans la culture nationale allemande qu'il lui serait difficile de s'extraire de sa relation avec les différents clubs. Déserter des équipes ou des communautés serait contre-productif et endommagerait un peu plus la marque." (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant