Le football français frappé par la crise, juge Frédéric Thiriez

le
0
LE FOOTBALL FRANÇAIS FRAPPÉ PAR LA CRISE, SELON FRÉDÉRIC THIRIEZ
LE FOOTBALL FRANÇAIS FRAPPÉ PAR LA CRISE, SELON FRÉDÉRIC THIRIEZ

PARIS (Reuters) - L'argent qui coule à flots dans les caisses du Paris Saint-Germain et de Monaco ne doit pas cacher le fait que le football français est frappé par la crise, a déclaré vendredi le président de la Ligue de football professionnel, Frédéric Thiriez.

Le championnat de France de Ligue 1, qui reprend ce vendredi avec le déplacement du PSG à Montpellier à 20h30 promet d'être dominé par les Parisiens, gâtés par leurs propriétaires qataris, ainsi que les Monégasques, assis sur la fortune de leur président russe.

"Il y de l'argent qui arrive, heureusement, dans deux clubs", a déclaré Frédéric Thiriez sur RMC et BFMTV. "La situation économique, pour autant, reste assez difficile dans les autres clubs. On est frappé par la crise donc ces investissements sont les bienvenus", a-t-il ajouté.

"Même Paris, qui a un gros budget cette année, 400 millions d'euros, n'est qu'au cinquième rang en Europe", a fait valoir le président de la LFP.

Frédéric Thiriez s'est réjoui à l'avance du spectacle qu'offriront le PSG et Monaco avec leurs stars étrangères.

"L'excitation est à son comble parce que les gens réalisent que le football français a changé de dimension", a-t-il dit. "Il devient un centre d'intérêt majeur sur la planète foot. Vont évoluer ensemble trois des meilleurs attaquants au monde. Seuls Messi et Ronaldo ont marqué plus de buts que les trois que nous allons voir évoluer en ligue 1, à savoir Ibrahimovic, Cavani et Falcao. Le public se frotte les mains".

Patrick Vignal, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant