Le football écossais perd aussi sa locomotive

le
0
Le football écossais perd aussi sa locomotive
Le football écossais perd aussi sa locomotive

Seul représentant sur la scène continentale d'une Écosse mal en point, le Celtic est d'ores et déjà éliminé de la C3 et dispute ce soir son dernier match européen de la saison. Amorcé depuis déjà pas mal d'années, le déclin du football local semble se poursuivre inexorablement, sans qu'on puisse détecter de réels motifs d'espoir à moyen terme.

Le Celtic se déplace à Istanbul où Fenerbahçe, son adversaire du soir, va chercher à assurer sa qualification pour les 16es de finale de la Ligue Europa. Il est en ballottage favorable dans son duel à distance du groupe A avec l'Ajax. Pour les Écossais, la mission est bien plus symbolique : essayer d'enfin gagner un match dans cette phase de poules avant de plier les gaules. Faire en sorte que le clap de fin ne soit pas trop triste, que la désormais seule tête de gondole du foot écossais sorte au moins dignement. On a les objectifs qu'on peut. Déjà sortis cet été en barrage de Ligue des champions par les Suédois de Malmö, ce sont d'autres voisins scandinaves, les Norvégiens de Molde, qui ont cette fois été les bourreaux des Bhoys de Glasgow en les dominant deux fois de suite dans cette Ligue Europa. Sur la scène européenne, le Celtic recule inexorablement, progressivement, saison après saison. Son récent bilan continental est implacable de régularité : en 2012/2013, 8es de finale de C1 ; en 2013/2014, phase de poules de C1 ; en 2014/2015, 16es de finale de C3, en 2015/2016, phase de poules de C3. À ce rythme-là, le Celtic pourrait rejoindre ses petits copains locaux dans leurs mésaventures continentales estivales. Car c'est désormais une habitude, il n'y a plus jamais un autre club du coin à passer le cut des tours préliminaires.

Pendant 30 ans, un titre continental par décennie


Cet été par exemple, Aberdeen s'est fait sortir par les Kazhaks de Kairat, Inverness par les Roumains de l'Astra Ploiesti et Saint Johnstone par les Arméniens du Alashkert FC ! La régression est terrible et fait reculer le football écossais dans son ensemble à un actuel 25e rang au coefficient UEFA. C'est encore deux places de perdues par rapport à la saison passée. Les Scandinaves (Danemark, Norvège, Suède) sont passés devant, les Biélorusses aussi, de même que les Israéliens, les Chypriotes ou les Polonais. La prochaine étape serait de se faire doubler par les Azéris et les Kazakhs. Un scénario qui paraît hautement probable à court terme si le football écossais ne sort pas de sa torpeur… On parle pourtant d'une terre historique de ballon rond, d'un territoire qui a longtemps été un habitué des grandes compétitions, qui a offert le premier vainqueur britannique de C1, avec le Celtic en…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant