Le football chilien dans la tourmente

le
0
Le football chilien dans la tourmente
Le football chilien dans la tourmente

Le scandale de la FIFA continue de faire tomber des têtes. La dernière en date, celle de Sergio Jadue, président de la Fédération chilienne. Exilé aux États-Unis, il laisse derrière lui un bordel monstre et quelques doutes sur la continuité de Jorge Sampaoli au poste de sélectionneur.

Il avait d'abord avancé un arrêt de travail d'un mois, dû au stress, à la fatigue et à une dépression. Quelques jours plus tard, Sergio Jadue, le président de la Fédération chilienne de football depuis 2011, débarque à Miami, pour de supposées vacances. Mais rapidement, le doute plane sur ce voyage inopiné. Des journalistes d'Univision, présents à l'aéroport de Miami lors de l'arrivée de Jadue, affirment que ce dernier a directement été convoqué aux parloirs du FBI. Alors que le Chili doit disputer un match en Uruguay, le voyage du président prend une tournure de film hollywoodien. Il serait sorti en premier de l'avion, escorté par des membres du FBI. Raúl Guzmán, journaliste chilien, s'épanche : "Il a été traité de manière différente. Même les artistes et les diplomates ne sont pas reçus ainsi (avec autant de sécurité, ndlr). Aucun policier ne voulait parler." Après la gifle contre les coéquipiers de Cavani, la nouvelle tombe : Sergio Jadue a présenté sa démission, qui sera acceptée par les instances de la Fédération. Au Chili, une page se tourne. Et maintenant ?

Coalition contre Jadue


Les premiers détails de l'affaire filtrent. Jadue est interrogé aux USA dans le cadre du scandale de la FIFA. Comme Luis Bedoya, son homologue colombien qui a récemment quitté son poste, il est sous le coup d'une enquête pour avoir reçu des pots-de-vin liés au FIFAgate et à la CONMEBOL. Selon la justice américaine, de nombreux présidents de fédérations sud-américaines ont reçu 1,5 million de dollars de l'entreprise Datisa pour les droits de la Copa América 2015. Sa lettre de démission est rapidement publiée par les médias locaux. Une missive conclue par un sobre "Mission accomplie", cher à Pinochet.

Carta renuncia de Jadue. Basta ver la firma para apreciar que ahí hay agresividad, desconfianza, vanidad y paranoia. pic.twitter.com/RQqXVtxF8b

— René Canales (@Eneatipo7) 21 Novembre 2015
Si sa démission marque la fin d'une ère, elle n'est que la partie émergée de l'iceberg. Le football chilien est en pleine…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant