" Le football brésilien se repose sur ses lauriers "

le
0
" Le football brésilien se repose sur ses lauriers "
" Le football brésilien se repose sur ses lauriers "

En pleine préparation de pré-saison avec Orlando City, Kaká, visiblement très occupé, a néanmoins accepté de parler de lui, de son rêve américain, du football brésilien, du Milan AC du Real et même de lecture.

Quand on évoque Kaká en France, on pense bien sûr à votre Ballon d'or, mais aussi à ce passage avorté au PSG au début des années 2000. Pourquoi ça ne s'est pas fait ? Quand je suis tombé d'accord avec le Milan AC pour signer là-bas, Leonardo était le directeur sportif du club. Comme Leo entretenait d'excellentes relations avec Paris, et comme moi j'étais arrivé très jeune à Milan, l'idée était de me prêter au Paris Saint-Germain un temps afin de me donner du temps de jeu pour que je revienne à Milan avec plus d'expérience. Il ne faut pas oublier que ma place était alors occupée par des joueurs comme Rui Costa et Rivaldo. Mais finalement le club a décidé de me garder dans l'effectif pour que je puisse être à la disposition d'Ancelotti.

Rui Costa et Rivaldo vous ont appris des choses à cette époque ? Beaucoup, beaucoup de choses. Tous les deux jouaient plus ou moins à la même place donc forcément, j'ai appris beaucoup de choses en les observant, en leur parlant. C'était très enrichissant et sain, il n'y a jamais eu de mauvaise rivalité entre nous… Même si j'ai connu Rivaldo avec la Seleção, je n'ai joué que six mois avec lui à Milan, au contraire de Rui Costa avec qui j'ai joué plus longtemps. Rui Costa venait souvent me parler à la mi-temps pour me donner des conseils, pour me dire de faire ceci et pas cela. Il m'expliquait comment me défaire du marquage des défenseurs, il m'orientait, pour créer des espaces et tout… Donc tous les deux ont été très importants pour moi et m'ont beaucoup aidé.

Maldini a dit un jour que Rui Costa avait été votre professeur… Et c'est vrai ! Avec le recul, on avait vraiment une relation d'élève et prof.



Top 10 : les déceptions de Paolo Maldini
Pour en venir au présent, vous avez dit un jour qu'être une personnalité publique était dérangeant par moments car…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant