« Le foot est devenu un grand sport en Micronésie ».

le
0
« Le foot est devenu un grand sport en Micronésie ».
« Le foot est devenu un grand sport en Micronésie ».

Après plusieurs années de recherches, Matthew Conrad et son ami Paul Watson deviennent en 2009, à 25 ans, les plus jeunes sélectionneurs nationaux de l'histoire. Où ? À Pohnpei, une île de Micronésie qui peut se targuer du titre de « pire équipe du monde », n'ayant jamais, avant leur arrivée, remporté la moindre victoire. Entretien avec un type qui a décidé de jouer à Football Manager en vrai.

Comment vous est venue cette idée folle ? On avait 24 ans. On ne savait pas trop quoi faire de nos vies, alors on s'est mis à regarder de plus en plus de foot. Un jour, pendant les qualifications de l'Euro 2008, on regardait Andorre-Russie, parce que le match décidait du sort de l'Angleterre. Donc on se demandait qui faisait partie de l'équipe d'Andorre, puisqu'on les soutenait pour que l'Angleterre ait une chance de se qualifier. En se marrant, on se disait que ce serait de la folie de jouer pour Andorre, et d'affronter la Russie ou l'Angleterre en match officiel. Puis, on a commencé à être obsédés par l'idée de trouver la pire équipe nationale du monde, qui nous permettrait d'avoir nos premières sélections nationales. On jouait au foot le dimanche, sous la pluie. On perdait tout le temps, le terrain était super loin du quartier où on vivait. Donc on s'est dit, « quitte à perdre, autant se barrer ». Mais c'était trop compliqué de se faire naturaliser, donc on s'est rabattus sur l'idée de devenir sélectionneurs.
Donc, c'était une blague au départ, ou vous étiez vraiment sérieux ? Une fois qu'on a découvert Pohnpei, on leur a envoyé un mail, un peu sur le ton de la blague au départ. La blague est devenue un projet sérieux après avoir mené le premier entraînement, là-bas.
Mais comment avez-vous eu le poste ? Parce qu'il y a une différence entre envoyer un mail avec un pote et vraiment devenir sélectionneur national. Vous n'aviez pas besoin de diplôme ou de document officiel ? La réponse tient en trois mots : on s'est pointés. Personne n'avait songé à prendre ce poste. Il n'y avait pas vraiment d'équipe. Il y avait plein de mômes là-bas qui ne faisaient pas grand-chose, ou plutôt pas mal de conneries. Donc les gens nous ont fait plutôt confiance, ont vu qu'on était sérieux et motivés.
Que se passe-t-il une fois là-bas ? Vous aviez des infrastructures ? Des joueurs ? Pour notre premier entraînement, après un vol de 36 heures, un stop aux Philippines, on arrive sur le terrain, et il y a un seul mec, mais il portait un maillot de Beckham, donc on s'est dit qu'on était bien partis !
Du coup, vous avez dû recruter des joueurs ? Comment cela s'est passé...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant