Le fonds souverain saoudien investit 3,5 milliards de dollars dans Uber

le
0
Uber est déjà présent dans cinq villes saoudiennes. Les quatre cinquièmes de ses clients sont des femmes.
Uber est déjà présent dans cinq villes saoudiennes. Les quatre cinquièmes de ses clients sont des femmes.

Cette prise de participation répond à la volonté de l’Arabie Saoudite de diversifier son économie. La société, présente dans cinq villes, indique que les quatre cinquièmes de ses clients sont des femmes, étant donné que celles-ci n’ont pas le droit de conduire.

La plus grosse jeune pousse du monde vient d’élargir à nouveau son tour de table. Uber, la société de service de voiture avec chauffeur, a annoncé, mercredi 1er juin, avoir levé 3,5 milliards de dollars (3,1 milliards d’euros) auprès du fonds souverain d’Arabie saoudite, le Public Investment Fund (PIF). Cet apport est réalisé sur la base d’une valorisation de 66 milliards de dollars.

Cette prise de participation répond à la volonté de l’Arabie saoudite de diversifier son économie en investissant dans des secteurs lui permettant de réduire sa dépendance au pétrole, un objectif que s’est fixé le pays dans le cadre du plan « Arabie saoudite Vision 2030 ». Grâce à cette opération, Yasir Al Rumayyan, le dirigeant du PIF, fera son entrée au conseil d’administration d’Uber.

La société est déjà présente dans cinq villes saoudiennes et indique que les quatre cinquièmes de ses clients sont des femmes, étant donné que celles-ci n’ont pas le droit de conduire dans le pays. « Notre expérience en Arabie saoudite est un excellent exemple de la façon dont Uber peut bénéficier aux passagers, aux conducteurs et aux villes », explique le fondateur d’Uber, Travis Kalanick, ajoutant : « Nous sommes impatients de travailler en partenariat pour soutenir leurs réformes économiques et sociales. » L’un des objectifs du plan Arabie saoudite Vision 2030 consiste à doubler d’ici cette date le nombre de femmes au travail.

Un peu moins de 400 000 chauffeurs au Moyen-Orient Sur l’ensemble du Moyen-...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant