Le fonds SAM s'oppose à Saint-Gobain sur Sika-presse

le , mis à jour à 09:26
0

PARIS, 24 juin (Reuters) - Le fonds Southeastern Asset Management (SAM), auquel est associé le milliardaire égyptien Nassef Sawiris, a pris 3% du capital de Sika SIK.VX et s'oppose à la prise de contrôle du groupe de chimie de construction suisse par Saint-Gobain SGOB.PA , rapporte mercredi le quotidien Les Echos. Josh Shores, associé gérant chez SAM, a déclaré aux Echos que cette transaction de 250 millions d'euros s'inscrivait en soutien de la direction actuelle de Sika et de son conseil d'administration indépendant, qui rejettent l'opération menée par Saint-Gobain. "Les conditions dans lesquelles a été conclue cette opération ne garantissent pas une création de valeur équitable pour tous les actionnaires et, surtout, ne permettront pas d'extraire toutes les synergies attendues. C'est mauvais pour Sika et c'est mauvais pour Saint-Gobain", a-t-il dit. Toujours selon Les Echos, SAM entend toutefois se poser en médiateur dans le conflit opposant les dirigeants du groupe suisse et Saint-Gobain et juge qu'il existe "d'autres solutions qu'une offre publique d'achat sur la totalité des titres de Sika (et) divers mécanismes permettant de protéger les intérêts de tous les actionnaires". La holding SWH de la famille Burkard-Schenker, actionnaire de contrôle de Sika avec 16,1% du capital et 52,4% des droits de vote à l'époque, a conclu en décembre un accord avec Saint-Gobain pour lui céder le contrôle du chimiste pour 2,75 milliards de francs suisses (2,6 milliards d'euros). Mais la direction de Sika, soutenue par plusieurs membres du conseil et des investisseurs institutionnels, a plafonné les droits de vote à la limite statutaire de 5%, bloquant l'opération et déclenchant une longue bataille judiciaire et réglementaire. SWH a vu son recours en justice contre cette décision rejeté par un tribunal cantonal puis en appel. ID:nL5N0YX47C "Tout le monde peut acheter et vendre des actions Sika sur le marché. Comme on l'a toujours dit, Sika est et restera coté après que la famille aura recouvré des droits et que Saint-Gobain aura pris le contrôle de la holding familiale", a déclaré mercredi une porte-parole du groupe français. Nassef Sawiris est par ailleurs le deuxième actionnaire de Lafarge avec 16% du capital. Vers 9h10, le titre Saint-Gobain était stable (-0,01%) à la Bourse de Paris. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant