Le fonds public norvégien s'est désengagé de 73 entreprises en 2015 en raison de leur impact social ou environnemental

le
0

Selon le rapport annuel sur l’investissement responsable du fonds de pension public norvégien, le plus gros fonds souverain au monde  (726 milliards d'euros d’actifs) s’est désengagé de 73 entreprises en 2015. La raison ? Leur impact social ou environnemental est jugé néfaste à leur rentabilité.

Les entreprises ne sont pas nommées mais il s’agit essentiellement de producteurs de charbon ou d'énergéticiens utilisant ce combustible, de producteurs de ciment, de compagnies minières dont l'activité affecte les ressources en eau, et d'entreprises de BTP.

"Nous souhaitons quantifier le risque dans nos investissements. Nous attendons des entreprises qu'elles communiquent l'impact de leurs activités sur leur environnement et les facteurs qui pourraient avoir un effet sur leur rentabilité à long terme ", a déclaré le patron du fonds, Yngve Slyngstad, dans un communiqué.

Ces désinvestissements portent à 187 le nombre d'entreprises dont le fonds s'est désengagé ces quatre dernières années pour des considérations purement financières, lesquelles intègrent de plus en plus les risques sociaux et environnementaux. Le fonds, qui investit dans plus de 9 000 entreprises à travers le monde fait figure de référence sur ces questions.

Retrouvez cet article sur Novethic.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant