Le Fonds de stabilité européen, prêt à l'emploi

le
0
Doté d'une capacité d'emprunt de 440 milliards d'euros, le Fonds européen fonctionne comme une banque dont les 16 États de la zone euro seraient les actionnaires.

Basé à Luxembourg, dirigé par un Allemand, Klaus Regling, ancien haut fonctionnaire à Bruxelles, le Fonds européen de stabilité financière («Fesf », en anglais) est prêt à l'emploi depuis le 4 août 2010. Concocté en urgence dans la nuit du 9 mai 2010, par les grands argentiers de la zone euro, il n'a encore jamais servi.

Son déclenchement est soumis à une procédure assez lourde. Comme le FMI, il nécessite une demande officielle du pays en difficulté. Ensuite, il faut quatre semaines, au moins, entre la décision unanime des pays membres de la zone euro d'aider un pays, et le versement des premières tranches de prêts.

Doté d'une capacité d'emprunt de 440 milliards d'euros, le Fonds européen fonctionne comme une banque dont les 16 États de la zone euro seraient les actionnaires. Cette société de droit luxembourgeois lève de l'argent frais sur les marchés grâce aux garanties offertes par les États de la zone euro ; et prête l'argent ainsi levé aux pays

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant