Le fonds 3G Capital négocie le rachat de Kraft Foods

le
0

(Actualisé avec nouvelle source, détails, contexte) par Olivia Oran NEW YORK, 25 mars (Reuters) - Le groupe agroalimentaire américain Kraft Foods Group KRFT.O a engagé des négociations pour se faire racheter par le fonds d'investissement brésilien 3G Capital, a-t-on appris de source informée des discussions. En partenariat avec Berkshire Hathaway, le véhicule d'investissement de Warren Buffett, 3G a acquis Heinz, le fabricant du Ketchup, pour 23,2 milliards de dollars (21,2 milliards d'euros) il y a deux ans. Il devrait fusionner Heinz et Kraft Foods s'il parvient à acquérir ce dernier. Warren Buffett a dit en mai 2014 s'attendre à collaborer à nouveau avec 3G sur d'autres opérations. L'action Kraft a bondi de 16,5% à 71,44 dollars dans les transactions après la clôture mardi à la Bourse de New York. Selon le Wall Street Journal, qui a le premier évoqué ces négociations, l'opération pourrait valoriser Kraft Foods à environ 40 milliards de dollars. A son cours de clôture mardi (61,32 dollars), le groupe agroalimentaire américain affichait une capitalisation boursière de 36,06 milliards de dollars. Confronté à une demande atone pour ses produits aux Etats-Unis, Kraft a accusé une perte au quatrième trimestre, les consommateurs se tournant davantage vers des produits frais de meilleure qualité. Contrairement à certains de ses concurrents, le groupe n'a pas cherché à développer ses activités dans les secteurs à plus forte croissance, tels que les produits biologiques, via des acquisitions. En décembre, il a annoncé que son président John Cahill allait désormais exercer aussi les fonctions de directeur général, ce qui a été suivi par un remaniement de la direction. John Cahill a refusé de préciser ses axes stratégiques mais il tente de faire en sorte que Kraft améliore sa connaissance des goûts des consommateurs afin de développer des produits plus adaptés et qu'il finance des campagnes de publicité plus efficaces. Kraft s'est scindé en deux entités en 2012, avec Kraft Foods et Mondelez International MDLZ.O . Après l'acquisition de Heinz, 3G a été critiqué pour y avoir supprimé des milliers d'emplois. Quatre mois après sa prise de contrôle, 11 des 12 dirigeants de Heinz avaient aussi été remplacés. (Avec Anjali Rao Koppala et Kanika Sikka à Bengalore, Juliette Rouillon et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant