Le fondateur du GIGN critique l'opération du Raid à Toulouse

le
9

PARIS (Reuters) - Christian Prouteau, fondateur du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), a critiqué vendredi l'opération du Raid à Toulouse, s'interrogeant notamment sur l'absence d'utilisation du gaz lacrymogène lors de l'assaut lancé contre Mohamed Merah.

Ce Français d'origine algérienne de 23 ans, qui a revendiqué les sept meurtres commis à Montauban et à Toulouse, a été tué jeudi lors d'un assaut donné par la police au logement où il était assiégé depuis plus de 30 heures.

"Comment se fait-il que la meilleure unité de la police ne réussisse pas à arrêter un homme tout seul ?", s'interroge Christian Prouteau, dans un entretien à Ouest France publié vendredi.

"Il fallait le bourrer de gaz lacrymogène. Il n'aurait pas tenu cinq minutes", estime l'ancien militaire. "Au lieu de ça, ils ont balancé des grenades à tour de bras. Résultat : ça a mis le forcené dans un état psychologique qui l'a incité à continuer sa 'guerre'."

Le secrétaire national du PS chargé de la sécurité, Jean-Jacques Urvoas, avait mis en doute jeudi, sur Twitter, l'efficacité du Raid avant de se rétracter face aux réactions de protestations de la droite et du syndicat policier Alliance entre autres.

Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • olive2a le vendredi 23 mar 2012 à 09:52

    @rene1596 "Les 100 super-gendarmes" ben non justement, le RAID ne sont pas des gendarmes (qui dépendent du ministère de la défense) mais des policiers (qui dépendent de l'intérieur comme la DCRI).sans parler du niveau de recrutement entre les deux corps, je ne m'explique pas très bien pourquoi on ne fait pas appel à l'armée (le GIGN) pour lutter contre des soldats entrainés à l'étranger?

  • M8951316 le vendredi 23 mar 2012 à 09:38

    le copain de mit condamné ds l'affaire green peace !

  • akka. le vendredi 23 mar 2012 à 09:16

    critiquer, démolir systématiquement toute action exécutée par un autre que soi-même, c'est une manie bien française : (((

  • M9427960 le vendredi 23 mar 2012 à 09:07

    Qd on n'est plus ds le coup,la critique est facileYves Brunetti

  • cardodi le vendredi 23 mar 2012 à 08:48

    c'est facile la critique le c*l dans un fauteuil.

  • M4154134 le vendredi 23 mar 2012 à 08:25

    Il doit essayer de reprendre du service auprès de François II, après avoir servi Tonton comme on sait (affaire des irlandais,...) !!!

  • M1017309 le vendredi 23 mar 2012 à 08:18

    ça me fait penser aux "sportifs" devant leur télé, c'est pathétique.

  • bordo le vendredi 23 mar 2012 à 08:12

    Moi j'aime bien les mecs qui essayent de se faire de la pub alors qu'il y a des collègues à l'hôpital. J'aurai voulu le voir à l'œuvre au lieu de critiquer sans savoir. N'est ce pas lui qui était l'exécuteur des basses œuvres miterrandiennes ?

  • ezussy12 le vendredi 23 mar 2012 à 07:53

    ils y en a qui ne le voulait pas vivant, le reste allez savoir pourquoi, c'est la qu'il faut creuser/ Fondateur du GIGN a 100% raison