Le fondateur de l'AfD renforce son contrôle sur le parti

le
0

BREME, Allemagne, 1er février (Reuters) - Bernd Lucke, le fondateur d'Alternative pour l'Allemagne (AfD), a renforcé son contrôle sur le parti eurosceptique en obtenant la mise à l'écart des deux autres dirigeants de la formation, dimanche au dernier jour du congrès de l'AfD à Brême. L'économiste et fondateur de l'AfD a réussi à rallier les deux tiers des 1.473 délégués à sa motion qui prévoit que Frauke Petry et Alexander Gauland partiront d'ici décembre. Bernd Lucke l'a ainsi emporté sur deux concurrents qui cherchent à orienter l'AfD encore plus à droite en insistant sur la dimension sécuritaire. Cette victoire pourrait être de courte durée, prévient cependant le policologue berlinois Gero Neugebaür, car Bernd Lucke et ses discours savants contre les plans de sauvetage de la zone euro parlent peu aux électeurs d'extrême droite attirés par la rhétorique de ses deux rivaux. "Lucke ne représente pas les deux ailes et ne gagnera pas sur les nationaux-conservateurs à l'extrême droite. Mais l'AfD semble s'est stabilisée pour un moment et reste un problème pour (Angela) Merkel", explique Gero Neugebaür. Né il y a deux ans seulement, l'AfD mord sur les plates-bandes de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière allemande. Le parti est monté jusqu'à 7% d'intentions de vote dans les sondages et se prépare pour une importante échéance électorale, le 15 février à Hambourg. Il espère alors gagner ses premiers sièges dans une assemblée régionale de l'ouest du pays, après avoir raflé 10% des voix dans trois Länder de l'Est en 2014. (Erik Kirschbaum; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant