«Le fonctionnement de l'UMP n'est pas parfait»

le
1
INTERVIEW - L'ex-ministre, Laurent Wauquiez, explique comment l'UMP entend choisir le successeur de Nicolas Sarkozy.

LE FIGARO. - François Fillon a été obligé de décaler sa rentrée après son accident. Est-ce un handicap?

Laurent WAUQUIEZ. - J'ai été impressionné par sa détermination au moment de son pépin de santé. Il ne nous accompagnera cependant pas, Valérie Pécresse, Éric Ciotti et moi, dimanche dans l'ascension du mont Mézenc, puisqu'il lui a été interdit de poser le pied à terre pendant quatre semaines. Mais le message reste le même: il a souhaité réunir autour de lui une équipe de rassemblement, chacun avec ses sensibilités. Éric Ciotti sur les questions régaliennes, Valérie Pécresse grâce à son expertise sur le budget et les déficits et moi sur les dossiers des classes moyennes et de la lutte contre l'assistanat. En nous retrouvant, nous illustrons la volonté de François Fillon de créer une UMP rassemblée, dans laquelle chaque composante se reconnaît.

Comment se présente la campagne?

Les militants étaient inquiets de traverser une période de flottement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GTI16 le samedi 18 aout 2012 à 19:47

    l'UMP à encore fort à faire pour trouver un candidat aussi minable que celui choisit par les soces....