Le Foll: "pas de primaire" entre président et Premier ministre

le , mis à jour à 09:11
15
Stéphane Le Foll lors des questions au gouvernement le 22 novembre 206 à l'Assemblée nationale à Paris ( AFP/Archives / Lionel BONAVENTURE )
Stéphane Le Foll lors des questions au gouvernement le 22 novembre 206 à l'Assemblée nationale à Paris ( AFP/Archives / Lionel BONAVENTURE )

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a averti lundi Manuel Valls qu'il ne serait "plus Premier ministre" s'il annonçait sa candidature à la primaire de la gauche avant la décision de François Hollande, sur fond de rivalité inédite entre les deux têtes de l'exécutif pour 2017.

Manuel Valls a "tout à fait la possibilité" d'être candidat, "mais à ce moment-là, il n'est plus Premier ministre", a déclaré sur Europe 1 M. Le Foll, indéfectible soutien de François Hollande.

"Il n'y aura pas de primaire entre le président de la République et le Premier ministre. (...) Ca n'existe pas, ça ne peut pas s'imaginer sauf dans des esprits qui ont un petit peu tendance à confondre leur ressentiment personnel avec l'intérêt général", a également déclaré M. Le Foll, en réponse à l'hypothèse suggérée samedi par le président (PS) de l'Assemblée nationale Claude Bartolone.

Manuel Valls le 25 novembre 2016 à Rouen
Manuel Valls le 25 novembre 2016 à Rouen ( AFP/Archives / CHARLY TRIBALLEAU )

Le Premier ministre a encore accentué la pression sur le chef de l'Etat dans un entretien au Journal du Dimanche, n'excluant pas d'être candidat face à lui à la primaire du PS et expliquant vouloir "casser cette mécanique qui conduirait (la gauche) à la défaite".

L'idée d'une confrontation entre MM. Hollande et Valls à la primaire a été lancée samedi matin par Claude Bartolone, en froid avec M. Hollande depuis la publication du livre "Un président ne devrait pas dire ça", dans lequel le chef de l'Etat se montre critique à son égard.

Manuel Valls et François Hollande sur le perron de l'Elysée le 2 novembre 2016 à Paris
Manuel Valls et François Hollande sur le perron de l'Elysée le 2 novembre 2016 à Paris ( AFP/Archives / STEPHANE DE SAKUTIN )

Lundi matin M. Le Foll a de nouveau appelé à "respecter ce qu'avait souhaité le président de la République, c'est-à-dire un calendrier pour une déclaration de candidature dans les jours qui viennent", "toujours d'actualité". "On ne peut pas continuer à être dans cette situation", a-t-il cependant lancé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 il y a 5 jours

    Le Foll est prêt à soutenir Hollande jusqu'au bout car il espère bien sûr une récompense personnelle en retour, et c'est sa seule motivation...

  • dsta il y a 5 jours

    ...pour l'instant le joueur de flûte qui est aux manettes et qui a démontré toute son incapacité a piloter la France c'est quand même bien Hollande et ses sbires...et personne d'autres! Il a quand même bien fait grimper la dette à 2300 milliards, allonger la liste des chômeurs a 6 000 000, engagé le pays dans 3 guerres avec pour conséquence la recrudescence d'attentats, laissé envahir la France par des centaines de mille d'étranger, etc..!

  • dsta il y a 5 jours

    Et dire que nous sommes "gouvernés" par ces pantins!

  • 445566ZM il y a 5 jours

    On rigole bien avec la gauche au pouvoir. Elle est moins bête en position d'opposition.

  • serval02 il y a 5 jours

    Il est vrai que le "prince" ne peut briguer la place du "roi" dans la démocratie et république PS...Pathétique....

  • frlhjp il y a 5 jours

    Pas de primaire entre Manu la tremblotte et François lui Président sans dent ? Et pourtant, j'en vois déjà deux.

  • 300CH il y a 5 jours

    "casser cette mécanique qui conduirait (la gauche) à la défaite". mdr, vous serez peu être, et je dis peu être 3ème, voir encore plus BAS (2017), et alors pour la primaire socialos "CULBUTO" va se faire éliminer au premier tour, et finira bon dernier, c tout ce qu'il aura comme cadeaux

  • aremon05 il y a 5 jours

    Les français ont besoin d’une bonne raclée libérale, plus de sécu, hôpitaux, médecins , médicaments plein pot, semaine à 48h, 39h payées 35, plus de CDI avec licenciement facilité sans indemnités, aucune aide sociale, TVA à 22% pas de baisse d’impôts sauf pour gdes fortunes ( plus d’ISF) ou les revenus sup à 12 ou 15000€/mois. Ils pourront toujours écouter le joueur de flûte de Hamelin ou du châtelain de la Sarthe....

  • vroder il y a 5 jours

    Un peu de calme les sans dent....

  • tropfort il y a 5 jours

    Le Foll et son pote Grogras continuent de tuer la gauche. Un grand merci, votre nullité a été si puissante qu'elle a détruit un groupe politique historique. Chapeau bas, les nullos...