Le Foll : « La réduction de la PAC n'est pas acceptable »

le
0
Les discussions sur le montant du premier budget européen se durcissent.

Les discussions sur l'avenir de la PAC (politique agricole commune) s'accélèrent et se durcissent à l'approche du Conseil européen, prévu jeudi et vendredi prochains, pour fixer le futur budget de l'Union européenne. Le président du Conseil, Herman Van Rompuy, propose dans un cadre d'austérité et sous la pression des Britanniques de ­diminuer le budget de la PAC de plus de 25 milliards d'euros sur la période de 2014-2020. Concrètement, les subventions passeraient ainsi de 390 à 375 milliards d'euros, soit le niveau des aides de 1980, alors que l'Union comprend 27 membres et non plus 10, seulement, à l'époque. Cela correspondrait à une baisse de 6 % des aides directes pour les paysans du Vieux Continent et même de 6,8 % pour ceux de l'Hexagone.

«Diminuer la PAC de 29 milliards, ce n'est pas acceptable, prévient Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et de la Forêt. Au même titre...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant