Le Foll interpelle la grande distribution sur la crise des oeufs

le
1
STÉPHANE LE FOLL RENCONTRE LES PRODUCTEURS D'OEUFS
STÉPHANE LE FOLL RENCONTRE LES PRODUCTEURS D'OEUFS

RENNES (Reuters) - Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé mardi aux producteurs d'oeufs affectés par la chute des cours qu'il rencontrerait les représentants de la grande distribution pour leur demander de tenir compte de la crise dans leurs contrats.

"Cette rencontre aura lieu fin août, début septembre pour prévenir tout ce qui pourrait, avec des renégociations de contrats en septembre, aggraver la situation", a déclaré le ministre lors d'un point presse à Rennes.

"Le souci est de passer cette transition difficile avec le moins de casse possible et d'avoir au contraire des perspectives de moyen et long terme", a t-il ajouté.

Le médiateur des contrats commerciaux attaché au ministère de l'Agriculture pourra être saisi dans le cas de difficultés liées à des renégociations, a précisé le ministre.

Stéphane Le Foll a également annoncé la mise en place d'un comité de suivi pour soutenir une filière qui souffre d'une surproduction ayant conduit certains éleveurs à détruire plusieurs centaines de milliers d'oeufs la semaine dernière en Bretagne, où sont concentrés 40% de la production nationale.

Ce comité de suivi sera chargé d'accompagner les mesures mises en place par la profession pour limiter la production, comme l'allongement des périodes de vides sanitaires dans les élevages, mais aussi d'aider les producteurs à trouver de nouveaux marchés à l'exportation.

"On mobilisera nos attachés agricoles partout où l'on nous indiquera des possibilités d'exportation d'oeufs en dehors du marché européen", a déclaré le ministre de l'Agriculture.

Stéphane Le Foll a aussi évoqué des possibilités de dons à des organismes humanitaires et des débouchés vers l'alimentation animale pour réduire la surproduction qui a suivi la mise en place des normes européennes sur le bien-être des poules pondeuses en 2012 avec la construction de cages plus grandes.

Un inspecteur général va être nommé en début de semaine prochaine pour étudier les moyens de mieux réguler à long terme la production d'oeufs. Un rapport sera remis à l'automne au ministre pour "aider cette profession à mieux se structurer".

Un "guichet unique" va aussi être ouvert pour étudier les situations individuelles des producteurs les plus en difficulté et aménager le remboursement de leurs dettes.

Yves-Marie Beaudet, porte-parole du collectif des producteurs d'oeufs a jugé "positifs" les échanges avec le ministre, tout en étant réservé sur la suite du mouvement.

"Le calme est revenu provisoirement mais le thermomètre, c'est le prix des ?ufs. Les producteurs attendent une remontée des cours significative d'ici fin août et si ce n'est pas le cas, la rentrée pourrait être chaude", a-t-il dit à la presse.

Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manx750 le mardi 13 aout 2013 à 19:37

    1/ ces oeufs de qualité médiocre pusiqu'industriels (poules d'usine confinées) sont essentiellement utilisés par l'industrie agroalimentaire ; 2/ En gros Le FOLL le bien nommé demande donc à la distribution d'acheter plus cher mais come elle va vouloir garder ses marges, les cochons de consommateurs déjà taxés à mort paieront plus chers leurs oufs d'usine !