Le Foll annonce 290 millions d'¤ d'aides supplémentaires pour les agriculteurs

le , mis à jour à 14:39
6

Le gouvernement promet de mettre à nouveau la main à la poche. Pour venir en aide aux éleveurs qui traversent une crise prolongée aggravée par les épizooties, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé 290 millions d'euros d'aides supplémentaires, dont 130 millions aux producteurs de palmipèdes du sud-ouest touchés par la grippe aviaire. 

Le plan de soutien à l'élevage annoncé l'été dernier, de 700 millions d'euros, se trouvera ainsi augmenté de 125 millions, selon les annonces du ministre. Ces aides concernent toutes les filières d'élevage, porc et boeuf compris. 

#Elevage: les mesures de soutien annoncées en sept, st renforcées et pour certaines étendues aux filières végétales pic.twitter.com/veNCcCcx6e— Stéphane Le Foll (@SLeFoll) 26 Janvier 2016

130 M€ serviront à indemniser les éleveurs et accouveurs du Grand Sud-Ouest pour compenser les pertes de revenu. #grippeaviaire— Stéphane Le Foll (@SLeFoll) 26 Janvier 2016

Lundi et mardi, les agriculteurs de l'Ouest avaient relancé leurs actions, entamées la semaine dernière avec déjà des blocages de route, afin d'obtenir des mesures pour faire face aux cours très bas, inférieurs aux coûts de production, auxquels le porc, le lait et la viande bovine sont achetés par les industriels de la transformation.

Les éleveurs du Sud-Ouest les plus affectés

Parmi les éleveurs les plus affectés, les représentants des producteurs de palmipèdes du grand Sud-Ouest ont été reçus mardi matin à Paris par M. Le Foll qui leur a annoncé les modalités d'indemnisation des pertes de revenus dues aux mesures d'assainissement, prévues pour éradiquer la grippe aviaire. Selon le ministre, l'élevage des canards notamment, suspendu pour un grand nettoyage, pourra reprendre «au début du mois de mai avec des canetons sains». La durée de fermeture des élevages tient compte du fait «que le vide sanitaire soit efficace mais que la production ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    Et les 290 millions promis, c'est le PS qui paye......remarquez avec ce qu'ils ont détourné en 4 ans...ils auraient les moyens.

  • M8252219 il y a 11 mois

    Les agriculteurs veulent vivre de leur travail et donc travailler a égalité dans la concurrence européenne. Ou le gouvernement exige de l'Europe l'égalité salariale dans les états de l'union ou il paie la différence aux agriculteur.Ce ne sera qu'une nouvelle rustine. Il ne peut pas y avoir de concurrence équilibrée quand en Allemagne ils peuvent embaucher à 500 euros par mois alors qu'en France le minimum(obligatoire) est près de 1500 euros

  • jean.coq il y a 11 mois

    Et plus durent les sanctions contre la Russie, plus difficile sera la situation. Chaque jour les Russes trouvent, developpent d'autres sources d'approvisionnement.

  • d.e.s.t. il y a 11 mois

    En France, il faut manifester pour recevoir des aides méritées et justifiées, sauf si on est fonctionnaire, c'est affligeant!

  • M1765517 il y a 11 mois

    le QE est par définition une production de masse monetaire dévalorisant le travail, vivement la planche à billets pour tous !

  • bonialbi il y a 11 mois

    vous pouvez annoncer n'importe quelle aide, rien n'y changera, vous êtes INCOMPETENTS, démissionnez, laissez votre place avant le chrach.