Le FN veut faire dessaisir les juges enquêtant sur ses finances

le
0

PARIS, 13 octobre (Reuters) - Le Front national a déposé une requête en suspicion légitime visant à dessaisir les juges Renaud Van Ruymbeke et Aude Buresi en charge de l'enquête sur le financement présumé illégal du parti de Marine Le Pen, a-t-on mardi auprès du FN. La requête sera examinée par la chambre criminelle de la cour de cassation, a précisé à Reuters Wallerand de Saint-Just, trésorier du parti, confirmant une information de France Inter. Pour le FN, les magistrats n'ont aucun élément à charge et font au parti un procès d'intention. Wallerand de Saint-Just a été mis en examen le 21 septembre à titre personnel pour recel d'abus de biens sociaux dans l'enquête sur le financement des campagnes électorales du parti en 2012. Le FN avait été mis en examen début septembre comme personne morale, Wallerand de Saint-Just représentant alors le FN. Wallerand de Saint-Just nie tout comportement frauduleux et dénonce une "espèce de mascarade" à l'approche des élections régionales de décembre. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire en avril 2014 pour escroquerie, abus de bien social, complicité et recel de ces délits visant le financement des campagnes électorales du FN. L'enquête porte sur les liens financiers entre le microparti "Jeanne" de la présidente du FN Marine Le Pen et la société Riwal, qui s'occupe du matériel de campagne. Les juges cherchent à savoir si le FN et "Jeanne" n'ont pas profité de facilités de paiement offertes par la société Riwal dans le cadre de campagnes électorales. Trois personnes morales et sept personnes physiques ont été mises en examen dans ce dossier. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant