Le FN reste confronté à la défiance des Français

le
15
LE FN RESTE CONFRONTÉ À LA DÉFIANCE DES FRANÇAIS
LE FN RESTE CONFRONTÉ À LA DÉFIANCE DES FRANÇAIS

PARIS (Reuters) - Un tiers de personnes interrogées déclarent approuver les idées défendues par le Front national (FN) mais le parti de Marine Le Pen continue de susciter la défiance d'une majorité de Français, selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint publié mardi.

D'après cette étude réalisée pour Le Monde et franceinfo à moins de deux mois du premier tour de la présidentielle, près de six sondés sur dix (58%) voient la formation d'extrême droite comme un danger pour la démocratie.

Ce chiffre est en hausse constante depuis 2013 après une décennie de lente décrue: il y a quatre ans, moins de la moitié des personnes interrogées (47%) jugeaient le FN dangereux.

Autre indice de méfiance : seulement 19% des Français souhaitent la victoire de Marine Le Pen en mai prochain, alors même que la candidate frontiste recueille environ un quart des intentions de vote dans les sondages en vue du premier tour.

Trois quarts des personnes interrogées ne souhaitent pas la voir accéder à l'Elysée, toujours selon l'enquête de Kantar Sofres-OnePoint.

Marine Le Pen s'efforce pourtant de normaliser l'image de son parti depuis qu'elle a succédé à son père, en 2011, afin d'apparaître comme une chef d'Etat en puissance.

En dépit de cette stratégie de "dédiabolisation", près d'un Français sur deux (49%, +2 points depuis l'année dernière) continue à voir en elle la représentante d'une "extrême droite nationaliste et xénophobe", 40% jugeant plutôt qu'elle défend une "droite patriote attachée aux valeurs traditionnelles".

Deux propositions au coeur de son programme sont majoritairemenr rejetées : seulement 22% des personnes interrogées sont d'accord pour abandonner l'euro et 21% pour accorder une priorité aux Français en matière d'emploi.

"ON VOUS MENT"

Par ailleurs, seuls 24% des sondés pensent que Marine Le Pen ferait une bonne présidente (+2 points), 28% qu'elle inspire confiance (stable), et 42% qu'elle est capable de rassembler au-delà de son camp (-7 points).

Parallèlement, la part des personnes se disant globalement d'accord avec les idées du FN passe en un an de 31% à 33%, après un pic à 34% atteint en 2014.

Dans le détail, 51% des gens (-3) estiment qu'"il y a trop d'immigrés en France" et 59% (-6) qu'il faut donner "beaucoup plus de pouvoirs à la police".

La candidate se présente comme la cible des médias, qui s'évertueraient à discréditer son programme, en particulier concernant les conséquences économiques d'une sortie de la zone euro et d'un retour au france.

"Ça s'appelle la stratégie de la peur. Ca a été théorisé, ça a été mis en oeuvre avant les élections américaines (remportées par Donald Trump-NDLR) et avant le Brexit", a-t-elle déclaré mardi, lors d'une rencontre avec des entrepreneurs.

"On vous ment, on vous manipule", a encore dit l'eurodéputée, qui juge les groupes de presse acquis à des intérêts financiers.

L'étude Kantar Sofres-OnePoint a été réalisée du 23 au 27 février auprès d'un échantillon de 1.006 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 9 mois

    La fille du borgne est tout ce que déteste !!!

  • schalle6 il y a 9 mois

    patjo47, vous y connaissez quoi, vous, à la politique et à la gestion d'un pays? à part gérer tant bien que mal votre sordide feuille de paie !

  • ref1929 il y a 9 mois

    on ne paye pas un premier ministre pour jouer les militants auprès de son parti...

  • ref1929 il y a 9 mois

    quand on voit un premier ministre qui ne gouverne rien et qui fait campagne à la place, la presse pourrait peut etre en parler pour denoncer un detournement de fonds publics

  • CHANOMAR il y a 9 mois

    ah les blaireaux vous avez Hollande Sarko Macron Fillon tous au pouvoir et vous voyez le chômage qui augmentes vos charges l insécurité les magouilles tous les immigrés et les journalistes et politiciens qui vous empêches d être logiques et de reflechire ils vous mettent le nom dans l urne

  • ref1929 il y a 9 mois

    rien de nouveau... et toujours le meme discours... n se demande a quoi servent les medias... on pourrait peut etre aussi un peu parler de la bande des -on Hamon Fillon Macron... en gros tout ceux qui ont deja un bilan et pour qui les francais ont une aversion

  • p.chau28 il y a 9 mois

    Oui ericlyon, moi j'aimerai bien savoir ce qu'il en est de l'affaire sur l'association bidon du frère de théo, et la cagnotte qu'il a mi de coté !!!! mais le journalistes ça ne les intéressent pas, ils ne font pas leur boulot!!!

  • M1765517 il y a 9 mois

    A lire l'article : un peu plus d'autorité pour la quiètude de tous, stop aux clandestins en coupant l'appel d'air bien connu, et redéploiement du régalien là ou les français sont demandeurs ! pas sorcier, pas couteux et tellement facile à orchestrer !

  • patjo47 il y a 9 mois

    Le pire ce n'est même pas elle , c'est la bande d'ab rutis qu elle génére , qui ne connaissent rien à la politique , rien a la gestion d un pays et en sont incapables! Et dont on est sidéré en découvrant leur stupidité dans les quelques interview de sa base et de ses sbires.

  • ericlyon il y a 9 mois

    Bien sûr que les journalistes matraquent. C'est bien le problème. Ils ne font plus de l'information, ils se contentent de relayer le plus vite possible les informations de l"AFP les plus susceptibles de faire le Buzz ! beaucoup d'informations anodines sont sur diffusées alors que d'autres plus importantes sont à peine abordées.