Le FN pris dans la querelle des anciens et des modernes 

le
0
Pour son premier défilé du 1er Mai, Marine Le Pen cherche à faire le ménage parmi les manifestants, au risque de heurter la vieille garde du parti.

Changement ou continuité ? Le traditionnel rassemblement du 1er mai du Front national, à Paris, sera le premier présidé par Marine Le Pen. Sur l'affiche finalement retenue par le parti d'extrême droite, la candidate FN à l'Élysée coexiste avec la statue de Jeanne d'Arc. On y lit : «Défilé de Jeanne d'Arc. 1er mai.» Sur une précédente affiche mise en ligne sur le site du FN, à l'époque des cantonales, ne figurait aucune référence à Jeanne d'Arc. Une photo de Marine Le Pen remplissait toute l'affiche, assortie d'un texte clair : «Défilé à Paris, 1er mai, avec Marine, pour un printemps social !»

Selon Marine Le Pen, ce changement d'affiche s'explique par des considérations d'intendance et n'a aucune portée politique. Le message adressé aux militants et aux sympathisants, pourtant, n'est nullement le même. La première mouture de l'affiche associait étroitement l'événement à la personne de la présidente du FN et insistait sur l'ambition de concurren

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant