Le FN pointe l'«échec spectaculaire» de l'UE

le
0

Marine Le Pen, la présidente du Front national, espère figurer en tête du scrutin le 25 mai pour appeler à la dissolution de l'Assemblée nationale.

«L'euroscepticisme entraînera obligatoirement un choc politique qui secouera toute la classe politique traditionnelle.» Cette prévision de déflagration eurosceptique est signée Marine Le Pen, à cent jours des élections européennes. La présidente du Front national, qui espère bien figurer en tête du scrutin le 25 mai, s'appuiera dès le lendemain sur les résultats de ses listes et sur ce sentiment croissant de défiance pour appeler immédiatement à la dissolution de l'Assemblée nationale. «À partir du moment où 80% des lois françaises ne sont que la traduction de directives européennes et que les Français expriment leur rejet, poursuit-elle, on ne peut que réclamer une dissolution et la tenue d'élections législatives à la proportionnelle.»

Après les élections municipales, où le FN compte aussi s'afficher comme u...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant