Le FN pense avoir reconstruit son potentiel électoral

le
0
La montée du Front national dans les sondages sème le doute au sein de la majorité présidentielle.

Plusieurs sondages nourrissent aujourd'hui l'inquiétude de l'UMP. La dernière enquête BVA/Canal + crédite Marine Le Pen de 17 % d'intentions de vote à la présidentielle de 2012. La majorité présidentielle se trouve ainsi de nouveau face à une force politique importante et dynamique sur son flanc droit. Le problème majeur de la droite depuis les européennes de juin 1984 (le Front national avait alors obtenu 10,95% des voix et s'était imposé sur la scène politique), dont elle se pensait délivrée depuis la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007, réapparaît.

Au lendemain des régionales de mars 2010, marquées par le redressement du FN, 11,4% au premier tour, 17,8% en moyenne au second dans les 12 régions où il avait pu se maintenir, Éric Ciotti et Christian Vanneste, respectivement députés des Alpes-Maritimes et du Nord, ont déposé des propositions de loi visant à interdire les triangulaires au deuxième tour des législatives de 2012. Le FN avait respectivement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant