Le FN lance sa campagne pour la mairie de Paris

le
0
LE FRONT NATIONAL LANCE SA CAMPAGNE POUR LA MAIRIE DE PARIS
LE FRONT NATIONAL LANCE SA CAMPAGNE POUR LA MAIRIE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Le candidat du Front national à la mairie de Paris a lancé mercredi sa campagne de "reconquête" face aux deux favorites, la socialiste Anne Hidalgo et l'UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, qualifiées de "fine fleur des salons mondains".

La présidente du FN, Marine Le Pen, a présenté à ses côtés les listes du parti pour l'élection municipale de 2014 dans une brasserie de la capitale.

"Je suis conscient de la difficulté de l'entreprise, Paris, c'est une terre de mission", a déclaré le candidat Wallerand de Saint-Just, un avocat de 62 ans qui occupe notamment les fonctions de trésorier du FN.

Le mouvement, dont l'électorat parisien est faible, est crédité de 5% d'intentions de vote dans un récent sondage Ifop-Fiducial. Lors des municipales de 2008, les listes FN avaient recueilli 3,19% des suffrages exprimés.

Wallerand de Saint-Just a décliné les deux lignes de force de sa campagne: "Paris, ville d'excellence pour les familles" et "Paris, ville d'excellence pour les entrepreneurs".

"Je veux refaire de cette ville la ville où les familles et les entrepreneurs vivent en harmonie", a-t-il souligné, fustigeant un Paris "en état de fête permanent".

"Voter FN est utile. Quand on gagne, évidemment, mais aussi quand on ne gagne pas", a plaidé pour sa part Marine Le Pen, trois jours après la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) qui a vu le candidat FN Etienne Bousquet-Cassagne éliminé avec les honneurs (46,24%) au second tour face au candidat UMP.

"Le vote FN est fondamental parce qu'il met une pression considérable sur la vie politique française", a-t-elle répété.

Wallerand de Saint-Just s'attend à une progression du vote FN dans les "quartiers les plus populaires" de Paris, tels que le 19e et le 20e arrondissements, ainsi que dans les "quartiers bourgeois", comme le 17e arrondissement, où lui-même se présente.

"Nous voulons gagner et nous gagnerons. Peut-être pas cette fois, mais un jour", a-t-il lancé.

Louis Kalebdjian, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant