Le FN, l'UMP et la SNCF dans le Point politique de la semaine

le
0
Cette semaine, Jean-Marie Le Pen n'a pas apprécié d'être recadré par sa fille.
Cette semaine, Jean-Marie Le Pen n'a pas apprécié d'être recadré par sa fille.

S'ils ne cachent pas leurs désaccords fréquents, Jean-Marie et Marine Le Pen ne s'étaient encore jamais livrés à une bataille aussi ouverte par médias interposés. À la suite du "dérapage" de son père sur Patrick Bruel, la présidente du FN a qualifié ses propos de "faute politique". Il n'en fallait pas plus au fondateur du parti pour s'insurger contre la campagne de "dédiabolisation" que mènent sa fille et ses alliés. La guerre semble déclarée. Lire aussi La lettre au vitriol de Jean-Marie à Marine

À l'UMP, après avoir touché le fond, ou presque, l'heure est à la reconstruction. Lors d'un bureau politique mardi, les cadres du parti ont confirmé, à l'unanimité, le triumvirat - Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon - à la tête de l'UMP et ont nommé Luc Chatel secrétaire général de transition. Cette direction emmènera le parti jusqu'au congrès de l'automne prochain. Retrouvez notre dossier spécial L'UMP a perdu la tête

Pendant ce temps, les cheminots ont entamé un mouvement de grève reconductible pour contester un projet de loi de réforme du système ferroviaire, qui doit être examiné à partir du 17 juin à l'Assemblée nationale. Cette grève a engendré de nombreuses perturbations sur l'ensemble du réseau. Lire aussi Grève à la SNCF : Hollande hausse le tonREGARDEZ le Point politique de la semaine :

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant