Le FN fait interdire un livre pour «atteinte à la vie privée»

le
6
Le FN fait interdire un livre pour «atteinte à la vie privée»
Le FN fait interdire un livre pour «atteinte à la vie privée»

C'est une décision plutôt rare. Le Front national a obtenu de la justice l'interdiction d'un livre, «Le Front national des villes & le Front national des champs» qui devait sortir ce jeudi 12 décembre. L'avocate de l'auteur et de l'éditeur, Me Léa Forestier, a immédiatement annoncé son intention de faire appel de cette décision.

Statuant en référé, le tribunal de grande instance de Paris a interdit jeudi aux éditions Jacob-Duvernet de publier en l'état l'ouvrage sous peine d'une astreinte de 10 000 euros par exemplaire tant qu'il n'aura pas été expurgé de quatre passages jugés litigieux. Deux cadres du FN, Steeve Briois et Bruno Bilde, avaient réclamé son interdiction «pour atteinte à la vie privée».

L'éditeur dénonce un jugement «invraissemblable»

Luc Jacob-Duvernet, joint ce vendredi par Le Parisien.fr s'est déclaré «très surpris par ce jugement» qu'il qualifie d'«invraisemblable». L'éditeur dénonce une «censure». «Ce jugement relève de l'obscurantisme, réagit-il. C'est une véritable entrave à la liberté d'expression». Pour lui «les informations contenues dans l'ouvrage relèvent du débat public légitime». «Il n'y a pas un mot, pas une virgule à enlever de ce texte» estime-t-il.

L'auteur, Octave Nitkovski, jeune blogueur de 17 ans de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), terre d'élection de Marine le Pen et de Steeve Briois, s'était fait connaître en suivant les campagnes électorales locales, son blog étant notamment hébergé par le site du journal Libération.

Une mesure rarissime

L'interdiction pure et simple d'un livre est extrêmement rare en France, la justice ordonnant le plus souvent des mesures de censure partielle ou l'insertion d'un encart, En novembre dernier, un livre édité par l'essayiste proche de l'extrême droite Alain Soral avait été interdit pour antisémitisme et quatre autres partiellement censurés. En février, la justice avait ordonné l'insertion ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1625665 le vendredi 13 déc 2013 à 18:16

    Tiens il n'y a pas que la Treiweiller

  • dotcom1 le vendredi 13 déc 2013 à 18:05

    Pas étonnant que les librairies ferment avec de tels jugements!

  • M4333993 le vendredi 13 déc 2013 à 17:54

    écrit par un mineur !!! comment pouvez-vous cautionner l'objectivité d'un tel blogeur qualifié pompeusement écrivain. Pour vous la liberté d'expression, c'est écrire n'importe quoi pour le seul plaisir de cracher son venin et salir ! Ah oui j'oubliai, blog hébergé par le journal libération, renfloué début décembre 2013 de ses 2 millions de dette avec nos impôts. Effectivement çà promet

  • M3365316 le vendredi 13 déc 2013 à 17:45

    déjà la censure et même pas au pouvoir , ça promet !

  • frk987 le vendredi 13 déc 2013 à 17:36

    Sous peu on lira en première page d'un bouquin : écrit par ... sous le contrôle du cabinet d'avocats ... Pauvre liberté d'expression qui s'étiole de jour en jour.

  • j.delan le vendredi 13 déc 2013 à 17:28

    Mesure rarissime = donc propos probablement inacceptables; Selon le point de vue des uns et des autres, il y a de bonnes décisions de justice ou "d'invraissembles". Par définition, une décision de justice ne fait que TRES rarement plaisir aux 2 parties.