Le FN désormais au coeur de la politique, selon Marine Le Pen

le
3
LE FN REPRÉSENTE DÉSORMAIS LE COEUR DE LA POLITIQUE, SELON MARINE LE PEN
LE FN REPRÉSENTE DÉSORMAIS LE COEUR DE LA POLITIQUE, SELON MARINE LE PEN

PARIS (Reuters) - Le score enregistré par le Front national lors de l'élection législative partielle de l'Oise place la formation d'extrême droite au centre de la vie politique française, a déclaré lundi sa présidente Marine Le Pen.

Le député sortant UMP Jean-François Mancel a remporté dimanche une courte victoire sur son adversaire du Front national dans la 2e circonscription de l'Oise avec 51,41% des suffrages contre 48,59% pour Florence Italiani.

"Le Front national est le centre de gravité de la vie politique, puisque ce sont ses idées qui attirent à lui un certain nombre de personnes", a dit Marine Le Pen sur Europe 1. "J'entends maintenant à l'UMP et au PS des gens qui ont des positions qui sont très proches de celles du FN que pourtant il y a quelques mois ils vilipendaient."

"J'entends M. Montebourg qui parle de protectionnisme alors qu'au Parlement européen le Parti socialiste vote systématiquement contre toute mesure protectionniste, je vois qu'il y a des évolutions", a-t-elle ajouté.

Lors des élections municipales de 2014, le FN sera présent dans le plus grand nombre de communes possible, a indiqué la dirigeante frontiste.

"Nous aurons probablement des maires, nous aurons un très grand nombre de conseillers municipaux et c'est vrai que c'est une marche incontestable vers notre arrivée au pouvoir pour appliquer des idées qui sont différentes de celles de l'UMP et du PS", a-t-elle estimé.

Concernant la faible participation au scrutin, elle a une nouvelle fois mis en cause le refus d'instaurer la proportionnelle.

"Le système UMPS se refuse à mettre en place la proportionnelle, ils ont choisi un mode de scrutin qui protège leur mandat et empêche le peuple d'avoir des représentants, empêche l'Assemblée Nationale d'être représentative", a-t-elle dit. "Si les dernières législatives avaient été faites à la proportionnelle, nous aurions entre 85 et 100 députés."

"Entre 85 et 100 députés, imaginez comme le visage de l'Assemblée serait différent, comme les débats seraient différents", a-t-elle dit.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cavalair le lundi 25 mar 2013 à 11:47

    Faut virer tous les clandestins et remettre de douaniers aux frontieres

  • dbourbie le lundi 25 mar 2013 à 11:15

    pour l'instant c'est le mariage gay,le reste ne compte pas

  • M1531771 le lundi 25 mar 2013 à 11:06

    Très très bien...il est temps de remettre au centre des priorités de ce pays, le devenir de ses traditions, de son mode de vie et de son peuple !