Le FN demande l'exclusion du ministre Alain Vidalies

le
0

PARIS (Reuters) - Florian Philippot, l'un des dirigeants du Front national, réclame l'exclusion du ministre chargé des Relations avec le Parlement, pour qui les dirigeants du FN ne doivent pas être reçus par François Hollande malgré leur présence à l'Assemblée.

Lors de l'émission "Questions d'Info" (LCP/Le Monde/AFP/France Info) mercredi, Alain Vidalies a estimé que l'élection de deux députés FN ne changeait rien et s'est interrogé sur le caractère républicain du parti de Marine Le Pen.

"Ce n'est pas un brevet d'avoir des élus à l'Assemblée (...) il y a une distinction à faire entre ce parti et les autres", a-t-il dit.

Dans un communiqué, Florian Philippot estime que "après le refus de François Hollande de recevoir Marine Le Pen il y a quelques semaines, cette nouvelle déclaration est une véritable provocation : elle prouve la haine du nouveau pouvoir socialiste envers la démocratie".

"Elle est de surcroît contradictoire avec l'argument avancé à l'époque pour justifier l'exclusion du Front national des consultations présidentielles, à savoir l'absence de notre parti du Parlement", ajoute-t-il.

Le porte-parole de la campagne législative de Marine Le Pen demande en conséquence à François Hollande "d'indiquer que cette prise de position ne reflète pas celle du gouvernement."

Début juin, Marine Le Pen avait déjà dénoncé le fait de ne pas avoir été reçue à l'Elysée dans le cadre des consultations des partis politiques en vue du G20. Le président Hollande avait reçu les représentants des partis représentés à l'Assemblée nationale ou au Sénat.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant