Le FN croit avoir «une belle carte à jouer» à Paris

le
0
Le Front national entend profiter des divisions de la droite pour s'imposer comme la troisième force politique dans la capitale, devant les Verts et le Front de gauche.

Les difficultés de la droite à Paris favoriseront-elles l'implantation du Front national aux prochaines municipales? Au parti de Marine Le Pen, on croit que la situation politique n'a jamais été aussi favorable. «Tout cela est la poursuite logique du démantèlement progressif de l'UMP, estime Florian Philippot, vice-président du FN, nous assistons à la déconstruction d'un parti rongé par des haines de personnes et des divisions avec surtout l'impossibilité de répondre à cette question: "à quoi sert-on?"» Lui-même candidat à Forbach (Moselle), Florian Philippot ajoute: «On parle beaucoup de ce qui se passe à Paris parce qu'il s'agit de la capitale mais nous constatons le même schéma dans pas mal de villes, comme à Forbach où deux listes UMP et UMP dissidente se feront la guerre jusqu'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant