Le FN complique les primaires du PS

le
0
Les partisans de DSK, Aubry, Hollande ou Royal demandent plus de clarté dans le projet socialiste.

Trois enquêtes, un avertissement. Sans candidat désigné pour 2012, les socialistes sont du pain bénit pour les instituts de sondages. Ils sont obligés de réaliser plusieurs enquêtes pour tester tous les prétendants: Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry, François Hollande, pour citer ceux choisis par Harris interactive pour Le Parisien. On aurait pu (du) ajouter Ségolène Royal. «Aucune importance», répond-on dans l'entourage de la présidente Poitou-Charentes. Elle est sans doute satisfaite de ne pas entrer dans la comparaison. En effet, les résultats ont au moins un point commun: les trois enquêtes parues entre dimanche et mardi ont montré que le candidat PS, quel qu'il soit, serait devancé par la présidente du FN Marine Le Pen.

Certes, l'étude Harris Interactive est à prendre avec précaution tant qu'elle n'est pas corroborée par d'autres instituts. Mais les socialistes commencent à s'alarmer de leur propre manque de clarté. Et si l'absence de candidat identifi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant