Le FMI voit des risques sur les économies voulues par la France

le
12
LE FMI VOIT DES RISQUES MAJEURS POUR LES ÉCONOMIES BUDGÉTAIRES DE LA FRANCE
LE FMI VOIT DES RISQUES MAJEURS POUR LES ÉCONOMIES BUDGÉTAIRES DE LA FRANCE

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français fait face à des risques majeurs d'exécution de ses promesses d'économies budgétaires, qui menaceraient, s'ils se matérialisent, ses objectifs de réduction du déficit public, a estimé jeudi le Fonds monétaire international.

Le gouvernement prévoit de réaliser 50 milliards d'euros d'économies entre 2015 et 2017 par rapport à la croissance tendancielle des dépenses publiques telle qu'il l'estime afin, dans un premier temps, de ramener le déficit public à la limite européenne de 3% fin 2015.

Il s'est engagé parallèlement à réduire de 30 milliards d'euros le coût du travail pour les entreprises pour les rendre plus compétitives à travers son "pacte de responsabilité", accroissant de 10 milliards l'effort déjà prévu en ce sens. Et il a également promis de réduire l'imposition des ménages.

S'il estime le programme budgétaire français "approprié", le FMI prévient qu'"atteindre les objectifs budgétaires tout en réduisant les impôts ne laisse aucune marge de manoeuvre dans la mise en oeuvre de la réduction des dépenses".

"Les principaux risques sont que les plans initiaux soient dilués lors de la déclinaison annuelle des budgets et que les réductions de dotations aux collectivités territoriales soient en partie compensées par des réductions non soutenables de l'investissement, par une hausse de la fiscalité locale ou par une hausse de l'endettement", poursuit-il.

L'institution internationale, dont le diagnostic a été effectué avant l'annonce d'une stagnation de l'économie française au premier trimestre, soulignait déjà le risque d'une croissance plus lente que la prévision gouvernementale de 1,0% sur l'ensemble de l'année.

Le FMI, qui s'exprime dans le cadre de sa mission annuelle d'évaluation des politiques économiques et financières de la France, relève que l'économie "tourne à un régime très inférieur à son potentiel" et prévoit que l'inflation s'établira à environ 1%, un environnement qui complique la tâche des autorités.

(Leigh Thomas, Jean-Baptiste Vey et Marc Joanny pour le service français, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1084720 le vendredi 16 mai 2014 à 09:45

    Plus que l'incompétence de nos "politiques", je me demande comment on peut sans honte laisser autant de dettes aux générations suivantes; personnellement je serais désespéré de laisser des ardoises à mes enfants et je suis sûr que sur le plan personnel, ils ne le font pas : alors pourquoi, pourquoi, pourquoi?

  • mmegemon le vendredi 16 mai 2014 à 08:35

    non seulement ils n'agissent pas et donc c'est très grave(surtout pour michel sapin)et en plus ,on assiste aux élucubrations de l'économie par des politiques soucieux de pouvoir mais pas de résultat

  • M6695204 le jeudi 15 mai 2014 à 17:23

    C.Pasquat,ne disait'il pas déjà à l'époque que E.Cresson avait vue plus de plafonds que Michel-ANGE??

  • Alex282 le jeudi 15 mai 2014 à 17:21

    Le FMI sous estime l'équipe en place, nous avons les meilleurs gestionnaires et politiciens, certainement la meilleure équipe de branquiniols d'Europe qui attend tranquillement qu'une éventuelle croissance vienne relancer l'économie et remplir les caisses de l'état.

  • M6695204 le jeudi 15 mai 2014 à 17:19

    S.Royal F.Parizo et d'autres A.Lauvergeons décrètent urbi et orbi qu'elles sont les plus compétentes.Soit.Mais pour quelles raisons personne n'en veut nul part mis à part dans les canapé de la république!

  • gnapi le jeudi 15 mai 2014 à 17:06

    Moi j'dis, à ce niveau, ce n'est plus de l'incompétence ou du mensonge. Cela ressort carrément d'un sacrément manque d'éducation. C'est très grossier de considerer comme cela les gens, a fortiori les contribuables qui les payent et font vivre leurs familles.

  • gnapi le jeudi 15 mai 2014 à 17:05

    D'un autre coté quand une Ségo déclare se considérer comme "compétente et peut être l'une des plus compétentes" au gouvernement, ça dénote toute la confiance que l'on peut avoir en ces gens là.

  • gnapi le jeudi 15 mai 2014 à 17:04

    Et l'on y lit que CE MATIN notre ministre de l'économie, anciennement ministre du travail, trovue que le 1% de croissance - malgré le 0% du T1 2014 - sera confirmé par - je cite - le FMI.A croire que le FMI a omis de lui demander son avis avant de s'exprimer si contradictoirement.

  • gnapi le jeudi 15 mai 2014 à 17:02

    Ce que j'aime bien ce sont les cadors qui ont remplacés les déjà très bon au gouvernement :http://www.boursier.com/actualites/economie/on-ne-cree-pas-d-emploi-avec-0-de-croissance-admet-francois-rebsamen-23960.htmlouhttp://www.lemonde.fr/economie/article/2014/05/15/la-france-enregistre-une-croissance-nulle-au-premier-trimestre_4418817_3234.html

  • wanda6 le jeudi 15 mai 2014 à 16:43

    https://www.youtube.com/watch?v=Jg3my09rjvg

Partenaires Taux