Le FMI va revoir sa prévision de croissance à la baisse

le
2
LE FMI VA REVOIR SA PRÉVISION DE CROISSANCE À LA BAISSE
LE FMI VA REVOIR SA PRÉVISION DE CROISSANCE À LA BAISSE

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) devrait revoir à la baisse sa prévision de croissance mondiale le mois prochain lorsqu'il mettra à jour sa projection pour l'économie mondiale, a annoncé lundi sa directrice générale Christine Lagarde.

"Nous continuons à prévoir une reprise graduelle mais la croissance mondiale sera probablement un peu plus faible que ce que nous avions prévu en juillet, et nos prévisions ont suivi une tendance à la baisse au cours des douze derniers mois", a déclaré Christine Lagarde.

Le FMI et la Banque mondiale tiendront des réunions communes à Tokyo du 12 au 14 octobre.

La capacité des décideurs politiques à faire face aux défis auxquels sont confrontés les pays développés est le principal facteur qui pèse sur l'économie mondiale, a estimé la directrice générale du FMI.

Le FMI a réduit sa prévision de croissance 2013 à 3,9% en juillet, mais a laissé sa prévision pour 2012 inchangée à 3,5%.

Lagarde a par ailleurs estimé que les mesures de soutien à la croissance prises par la Chine seraient d'un certain secours à court terme.

Mais à plus long terme, le pays doit augmenter la demande et la consommation intérieures, a-t-elle ajouté.

"Je pense que cela va dans la bonne direction", a-t-elle jugé à ce sujet. "Mais à moyen terme, ce qui va s'imposer de toute évidence, comme l'ont dit en toute clarté les futurs dirigeants, c'est un modèle de croissance davantage orienté vers la consommation, tourné plutôt vers la croissance du marché intérieur que vers celle des exportations".

Lesley Wroughton, Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • m.young le lundi 24 sept 2012 à 20:40

    Ca coute très cher pour un apport proche de zéro. Downsizing du FMI qui ne doit s'occuper des petits pays aux abois ET honnêtes...

  • lelis le lundi 24 sept 2012 à 19:17

    Sans blague... On ne l'aurait jamais deviné, vraiment. Ah, que ferait-on sans ces experts ?

Partenaires Taux