Le FMI s'inquiète pour les compagnies d'assurance vie

le
0

Certes, l'étude publiée, lundi, par le FMI n'est pas supposée refléter son opinion. Mais, l'instance n'en diffuse pas moins in extenso le contenu sur son propre site (*). D'après ce document,

certaines compagnies d'assurance-vie allemandes sont les plus en risque, car elles ont promis des rendements de 4% l'an à partir des années 90, alors qu'elles ne peuvent plus alimenter ces placements, pour une bonne part, qu'avec des obligations d'Etat (Bund) dont le rendement dépasse à peine 1%.  

Le rapport du FMI pointe donc plus particulièrement

les établissements d'assurance les plus fragilisés en Europe par l'environnement de taux faibles persistants : «Dans l'hypothèse d'une simulation de période prolongée de taux d'intérêt faibles, plus d'un tiers des assureurs-vie allemands ne seraient plus en mesure de respecter les contraintes de fonds propres imposées par l'actuel régime Solvency I d'ici à 2023 (...) cela résulte pour l'essentiel des taux d'intérêt garantis qu'ils ont consentis aux porteurs de leurs contrats.» 

Les Banques centrales, aux États-Unis et en Europe, maintiennent un faible loyer de l'argent pour relancer l'économie. À la différence des banques qui en profitent pour se refinancer à bon compte, les assureurs, eux, éprouvent davantage de difficultés à ajuster mécaniquement leurs engagements, en particulier dans l'assurance-vie, avec les placements de taux insuffisamment rémunérateurs

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant