Le FMI réduit sa prévision de croissance mondiale

le
2
LE FMI RÉDUIT SA PRÉVISION DE CROISSANCE MONDIALE
LE FMI RÉDUIT SA PRÉVISION DE CROISSANCE MONDIALE

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international a nettement réduit ses prévisions pour la croissance mondiale mardi dans un contexte d'aggravation de la crise de la dette dans la zone euro.

Le FMI table désormais sur une croissance mondiale de 3,3% en 2012, contre 4% lors de ses précédentes prévisions. Pour 2013, le Fonds prévoit toutefois une accélération à 3,9%.

Il estime toutefois qu'en cas d'aggravation de la crise européenne, son estimation pour cette année sera amputée d'environ deux points de pourcentage.

"La reprise mondiale, qui était faible au départ, menace de caler", a commenté l'économiste en chef du FMI Olivier Blanchard lors d'une conférence de presse. "Le monde pourrait connaître une nouvelle récession" si la crise s'intensifie en Europe, a-t-il prévenu.

Le produit intérieur brut (PIB) des pays de la zone euro devrait reculer de 0,5% cette année avant de recommencer à croître en 2013 (+0,8%).

Pour la France, le FMI table sur une croissance de 0,2% cette année (révisé de +1,4%) et de 1,0% en 2013. Quant à l'Allemagne, elle devrait croître respectivement de 0,3% (révisé de +1,3%) et 1,5%.

Les pays d'Europe centrale et d'Europe de l'Est, qui entretiennent des liens importants avec les économies de la zone euro, seront particulièrement affectés par un ralentissement de la croissance. Les prévisions du FMI s'élèvent pour cette région à 1,1% en 2012 contre une précédente estimation à +2,7%.

Le FMI précise que l'activité économique ralentit mais ne s'effondre pas. Il maintient sa prévision de croissance de 1,8% pour les Etats-Unis cette année, mais réduit sa projection pour le Japon à 1,7% au lieu de 2,3%.

L'activité économique des pays avancés devrait croître de 1,5% en moyenne en 2012 et 2013, une hausse insuffisante pour permettre un reflux marqué du chômage.

LE RALENTISSEMENT N'EPARGNE PAS LES ÉMERGENTS

En ce qui concerne les économies émergentes, le Fonds prévoit un ralentissement brutal du rythme de croissance, à 5,4% en 2012 contre 6,1% prévu en septembre. Il appelle les Etats concernés à concentrer leurs efforts sur des politiques de stimulation de leurs économies.

La Chine devrait enregistrer une croissance de 8,2% cette année-là contre 9,0% en précédente estimation, puis de 8,8% en 2013.

L'ensemble des pays émergents asiatiques devrait connaître une progression de 7,3% en 2012 contre 8% prévu auparavant.

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la croissance devrait s'accélérer, notamment en Libye.

Les cours mondiaux du pétrole ne devraient par ailleurs ralentir leur course que légèrement cette année, selon le FMI, qui maintient sa projection à 100 dollars le baril.

Les cours des autres matières premières devraient en revanche reculer de 14%.

Lesley Wroughton, Danielle Rouquié et Catherine Monin pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2487190 le mardi 24 jan 2012 à 22:59

    "la croissance devrait s'accélérer, notamment en Libye" : Bien sûr tout a été bien cassé par les MA-FIEUX ...

  • M2487190 le mardi 24 jan 2012 à 22:56

    Alors, la Directrice LAGARDE doit diminuer son superbe salaire ???