Le FMI réclame une baisse des salaires aux Espagnols

le
0
Le FMI préconise de réduire les salaires pour faire baisser le chômage qui atteint 27% mais d'assouplir la cure d'austérité.

De notre correspondant à Madrid

L'Espagne doit baisser les salaires et flexibiliser son marché du travail pour favoriser l'emploi. La principale conclusion du Fonds monétaire international (FMI), après sa mission à Madrid, Valence et Séville, est également la plus polémique, dans un pays ou le smic dépasse à peine les 750 euros mensuels. L'institution internationale appelle le gouvernement de Mariano Rajoy à préparer une deuxième réforme du marché du travail, après celle adoptée en février 2012, qui baissait déjà les coûts de l'embauche et du licenciement et avait suscité une grève générale.

«D'autres pays en crise ont opté pour un équilibre différent entre emploi et modération salariale. En Espagne, l'emploi s'est réduit, mais les salaires sont à peu près les mêmes qu'en 2007, a déclaré James Daniel, le chef de la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant