Le FMI propose une «supertaxe» sur le capital

le
0
Les taux d'endettement public ont atteint de tels niveaux qu'il faudra trouver des solutions iconoclastes, indique le FMI. Le Fonds évoque un prélèvement «une fois pour toute» sur l'épargne privée, qui présente des risques considérables.

De notre envoyé spécial à Washington

La proposition est assortie d'un solide point d'interrogation: «un prélèvement une fois pour toute sur le capital?», pour réduire la dette publique s'entend. Il s'agit d'une simple hypothèse, dans un rapport du FMI sur les finances publiques, qui, une nouvelle fois, pose le problème de la soutenabilité des dettes des États «avancés», l'Europe, les États-Unis, le Japon. Le FMI rappelle qu'elles représenteront 110% du PIB en moyenne dans ces pays, soit une augmentation de 35 point de PIB par rapport à la situation de 2007. Il faut donc trouver des solutions radicales.

De tels niveaux d'endettement sont sans précédents, si ce n'est au lendemain des grandes guerres. Mais ne...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant