Le FMI prévoit une contraction de 1,2% du PIB russe en 2016

le
1
    MOSCOU, 13 juillet (Reuters) - Le Fonds monétaire 
international a dit mercredi prévoir une contraction de 1,2% du 
produit intérieur brut (PIB) de la Russie cette année, soit une 
légère amélioration par rapport à sa précédente prévision de mai 
qui anticipait un recul de 1,6%. 
    Dans un communiqué, le Fonds dit entrevoir un retour à la 
croissance en 2017 avec un PIB en hausse de 1%. 
    Même rehaussée, la prévision du FMI pour cette année reste 
en-deçà de celles de la plupart des autres institutions et 
économistes. Une enquête Reuters menée fin juin faisait 
ressortir une prévision moyenne de -0,6%. 
    "Les autorités ont répondu avec souplesse et efficacité pour 
amortir l'effet sur l'économie du double choc de la baisse des 
prix du pétrole et des sanctions", note le FMI dans son 
communiqué qui fait suite à de récentes consultations. 
    "Pour autant, l'économie russe devra s'ajuster à des prix du 
pétrole durablement plus bas en réduisant sa dépendance envers 
les exportations de pétrole et d'énergie", ajoute-t-il. 
    Le FMI a publié simultanément un rapport sur la stabilité 
financière de la Russie dans lequel il estime que le secteur 
bancaire est actuellement stable mais reste fragile, notamment 
en raison d'inquiétudes sur la qualité de ses actifs. 
    Le rapport évalue à 1% du PIB le besoin en capitaux des 
banques russes. 
 
 (Jason Bush, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • AND.KOTE le mercredi 13 juil 2016 à 20:05

    A quoi sert le fmi de Lagarde qui sort une analyse négative chaque semaine