Le FMI persiste dans ses critiques du plan de sauvetage grec

le
0
Alors que la troïka se retrouve à Athènes, Olivier Blanchard, chef économiste de l'organisation, affirme que des erreurs ont été commises.

Le FMI a réitéré ce week-end, par la voix de son économiste en chef, Olivier Blanchard, avoir fait des erreurs et «probablement perdu du temps» dans le premier plan de sauvetage financier de la Grèce, en refusant de réduire dès 2010 le fardeau de sa dette.

«Bien sûr, il aurait fallu être prêt à renégocier la dette au départ, à donner un peu plus d'air à la Grèce de manière à ce qu'elle puisse s'en sortir plus facilement. Mais dans le contexte européen de l'époque, les conditions n'étaient pas prêtes», a-t-il expliqué samedi, dans un entretien àFrance Inter. Selon Olivier Blanchard, «l'effet d'une dette très lourde, ça ralentit le retour de la Grèce à un équilibre acceptable», soulignant que la leçon principale à retenir était qu'il fallait toujours affronter la réalité. «Quand un pays a un poids de dette insupportable...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant